Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


si on parlait égalité ?

Publié le 15 Mai 2011, 23:00pm

Catégories : #parti de gauche

Égalité des droits, PACS : les propos de Mariton désavoués par la Cour de justice de l’Union européenne.

 

par Céline Meneses, secrétaire internationale du Parti de Gauche et

Corinne Morel-Darleux, conseillère régionale Rhône-Alpes (Front de Gauche-PG Drôme)

 

pacs-2.jpgEn juillet 2010 avaient lieu les dernières discussions sur les retraites à la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. À cette occasion, Martine Billard, députée du PG, déposait un amendement pour que les personnes pacsées puissent bénéficier de la « pension de réversion », ce droit qui permet, en cas de décès, au conjoint survivant de continuer à percevoir la pension de son époux. Quand ils sont mariés…

Pendant le débat, Hervé Mariton s’y opposait et déclarait : « On montre à nos concitoyens que nous sommes attachés aux pensions de réversions, que vous voulez fragiliser dans une logique précaire. Je constate que vous êtes d’accord avec madame Parisot (Medef), qui disait que l’amour, comme le travail, c’était aujourd’hui précaire et fragile ».pacs

Ce 10 mai 2011, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un deuxième arrêt sur les droits des conjoints unis par un PACS. Il s’agissait de traiter du cas allemand. Le PACS est là-bas réservé aux couples homosexuels. L’arrêt se penche sur le fit que le bénéfice du versement des pensions de retraites en cas de décès d’un-e conjoint-e-s ne soit réservé qu’aux conjoints mariés.

Monsieur Mariton, la CJUE affirme qu’ils ‘agit là d’une discrimination inacceptable.

Elle l’est en effet, et à plus d’un titre. Comme les couples homosexuels sont pour le moment exclus du mariage, elle les empêche purement et simplement d’accéder à ce droit. La discrimination fondée sur l’orientation sexuelle est avérée.

La Franceaffiche en la matière un retard indigne de l’Esprit des Lumières dont elle est la première héritière. En effet, si le PACS français a les mérite d’être ouvert aux couples, qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels, il n’octroie lui non plus toujours pas les mêmes droits aux couples pacsés et aux couples mariés.

Pour le Parti de Gauche, il y a urgence à renforcer le PACS, n’en déplaise à monsieur Mariton. L’égalité des droits ne peut plus attendre !

Hétérosexuels ou homosexuels, favorables ou défavorables au mariage, nous réclamons l’égalité des droits. Maintenant !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents