Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


pour la Poste

Publié le 21 Février 2010, 00:00am

Catégories : #syndicats

Facteur d'avenir sans avenir: La grève continue à Thionville

 

Les facteurs ont fait part de leurs revendications notamment aux habitués du marché thionvillois. Des usagers qui n'ont guère protesté, même après la quasi- semaine d'absence de distribution sur la ville.

 

57.JPGC'est finalement discret une grève de facteurs (pour qui n'attend pas de pli urgent !). Rien dans la boîte à lettres, instant béni sans facture… Cinq jours que cela dure maintenant sur Thionville, Terville, Hettange et environs. « Mais ce matin aurait pu voir le mouvement stopper », ne cachait pas Vito Laricchiuta*, hier, au nom de la CGT Sauf que la négociation de cette fin de semaine a capoté… « La faute au directeur régional ! », pointaient ce samedi les préposés, déçus de n'avoir pu obtenir satisfaction. « Pourtant, nous avions fait de bonnes avancées devant permettre une sortie de grève. De notre côté, nous acceptions dix semaines de sécabilité [N.D.L.R. : tournée d'un facteur répartie entre plusieurs collègues] tandis que le responsable du Centre du courrier n'était pas opposé à payer 10h d'heures supplémentaires (à la fois pour favoriser l'écoulement du trafic courrier bloqué depuis lundi) mais aussi compenser la "pénibilité climatique" de cet hiver. » Localement acceptable, mais pas au niveau régional, d'où un nouveau blocage. Il n'y aura donc pas de lettres distribuées encore ce lundi…
Au sortir de cette négociation avortée, les facteurs sont allés manifester en centre-ville. A la veille des élections régionales, ce fut l'occasion de croiser en chemin nombre de candidats aux prochaines élections. Rencontres parfois tendues (avec Nathalie Griesbeck ou à la permanence de la députée Anne Grommerch-Brandenburger) ou plus attentives aux préoccupations des grévistes.
Si pour l'heure, le mouvement de contestation ne s'est pas étendu aux autres centres de distribution de La Poste, les manifestants n'étaient pas mécontents d'annoncer qu'une « caisse de solidarité » avait toutefois été créée à leur intention dans ces mêmes centres. « Logique que les copains nous soutiennent. Demain, les mêmes problèmes se poseront à eux aussi !  ». Comme la plupart de ses collègues, David Constantin délaissera sa sacoche de facteur aujourd'hui. Une grève devant sérieusement perturber le fonctionnement d'une cinquantaine de tournées.

* Vito est notre co-listier

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents