Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


pour l'École, toujours

Publié le 31 Octobre 2013, 00:00am

Catégories : #école

ardoise ecole publique

 

C'était il y a deux siècles, eh oui !!!

    Les textes ci-dessous constituent des extraits de différents écrits de Condorcet:

    - d'une part, le 5ème mémoire sur l'Instruction Publique (1791),

    - d'autre part, le Rapport et Projet de Décret sur l'Organisation Générale de l'Instruction Publique (20 et 21 avril 1792).


    Dernier représentant des philosophes du Siècle des Lumières, Condorcet (1743-1794) fut parmi les révolutionnaires un de ceux qui s'intéressèrent le plus à l'instruction, comme garantie de la liberté et de l'égalité.

    « Si les citoyens peu riches ont besoin d'un maître d'école pour écrire leurs lettres, faire leurs comptes, juger de l'exactitude de leur imposition, s'ils ont besoin d'un arpenteur pour connaître l'étendue de leur terre, si pour défendre une cause très simple, il leur faut un homme de loi, dès lors, non seulement toute cette classe nombreuse et respectable est éloignée des fonctions publiques, mais même le droit d'élire s'anéantit pour elle, car ces mêmes hommes, à qui on est obligé de recourir sans cesse dans ses affaires personnelles, acquerront sur les volontés une autorité dangereuse(...)

    - ainsi, l'instruction doit être universelle, c'est-à-dire s'étendre à tous les citoyens (…)

    - offrir à tous les individus de l'espèce humaine les moyens de pourvoir à leurs besoins, d'assurer leur bien-être, de connaître et d'exercer leurs droits, d'entendre et de remplir leurs devoirs (…)

    - assurer à chacun d'eux la facilité de perfectionner son industrie, de se rendre capable des fonctions sociales auxquelles il a droit d'être appelé, de développer toute l'étendue des talents qu'il a reçus de la nature, et par là, établir entre les citoyens une égalité de fait et rendre réelle l'égalité politique reconnue par la loi,

   Tel doit être le premier but d'une instruction nationale, et de ce point de vue, elle est pour la puissance publique un devoir de justice (…) »


    

Textes vieux  de deux siècles - ou ne serait-ce pas plutôt jeunes de deux siècles…- ça laisse rêveur, non?  Où il apparaît qu'hier, comme aujourd'hui, c'est bien l'École le cœur du débat, tout part de l'École, tout y revient, et qu'on le veuille ou non, la campagne municipale qui s'ouvre - et elle est déjà bien partie, avec ses dérives et ses excès, y compris sur ce thème - devra la mettre au centre des priorités. Alors, seulement, on pourra bâtir, espérer, donner confiance. Sinon...

brigitte blang

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents