Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


lu dans l’huma

Publié le 27 Mai 2011, 23:01pm

Catégories : #à gauche - toutes !


Les migrations, question mondiale.


  

Agustave-massiah.jpgu forum social de Dakar, en février 2011, sur l'île de Gorée, à quelques mètres de la maison des Esclaves, des groupes des cinq continents ont adopté la Charte mondiale des migrants et des diasporas. Ils ont notamment abordé les questions du respect des droits des migrants. Il est peu de questions qui soient aussi directement et étroitement liées à la mondialisation et qui soient au cœur du rapport entre la mondialisation et l'évolution de chaque société. Comment alors affirmer la volonté de participer à la construction d'un autre monde sans prendre en charge la question des migrations ?  


La première réponse est l'affirmation du respect des droits des migrants comme une partie du respect des droits de toutes et de tous. La remise en cause des droits d'une catégorie des la population finit par s'étendre et par affaiblir les droits de tous. Elle prépare inéluctablement des situations sécuritaires et liberticides. Parmi les droits reconnus par la Déclaration universelle des droits de l'homme, figure en bonne place le droit de circuler librement. Au lieu de cela, l'Europe s'entoure de barbelés, se couvre de camps, de plusieurs centaines de camps de rétention.


La deuxième réponse renvoie à ce qu'on appelle, pour simplifier, le développement. En introduisant une relation exclusive avec les politiques migratoires et en leur subordonnant la coopération, on achève d'en pervertir le sens. Les migrants ont esquissé des réponses, partielles mais très intéressantes, à la conception dominante du développement. Elle concerne le développement local, la mobilisation de l'épargne domestique, la création de services locaux de proximité dans les villages et les quartiers, l'élévation du niveau de qualification. Elle met en avant le développement à la base et la participation. Pour répondre aux politiques fondées sur la peur et l'humiliation, il s'agit de produire de la dignité, ce qui rappelle que la question des migrants et des étrangers est un des tout premiers défis de la civilisation moderne.  

 

Gustave Massiah

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents