Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


la CGT nous communique

Publié le 4 Février 2010, 00:01am

Catégories : #syndicats

La mairie d’Amnéville (Moselle) investie par la CGT

Justice pour nos deux camarades radiés des effectifs !

cgt-.jpgDepuis ce matin à 9 heures, plus de 150 militantes et militants CGT, dont les secrétaires généraux de l’UD de la Moselle et de la Fédération des Services publics, ont investi la mairie d’Amnéville. Pourquoi ?

Cette action fait suite à de nombreuses démarches – manifestation le 26 février 2008 à Amnéville, interpellations multiples des autorités notamment préfectorale, rassemblement le 22 décembre 2009 à Metz – visant à faire respecter la liberté syndicale à la mairie d’Amnéville.

Depuis plusieurs années, Jean Kiffer, maire d’Amnéville, s’illustre en effet par son opposition virulente à la CGT et son mépris pour le droit syndical : mise au placard et sanctions multiples infligées à deux militants CGT agents de la mairie ; refus de reconnaître la liste CGT aux élections professionnelles ; déclarations publiques qualifiant la CGT de « peste rouge » et de « bureaucratie mafieuse ». Loin de se cantonner à la mairie, cette chasse au syndicalisme s’étend d’ailleurs à la cure thermale d’Amnéville.

Depuis le mois d’octobre 2009, nos deux camarades sont radiés des effectifs du personnel communal et se trouvent donc au chômage. Jean Kiffer bafoue ainsi plusieurs décisions de justice qui doivent conduire à la réintégration de ces deux fonctionnaires territoriaux, dans le respect du Statut de la Fonction publique territoriale.

Face à ce blocage, nos organisations ont décidé de prendre leurs responsabilités dans le cadre de l’action d’aujourd’hui, et entendent ainsi interpeller les pouvoirs publics sur une situation de non droit qui ne peut perdurer.

Nous exigeons la justice pour nos deux camarades, leur réintégration immédiate au sein du personnel communal, le respect du droit syndical à la mairie d’Amnéville.

Le préfet de la Moselle, les autorités judiciaires et ministérielles, doivent sans délai faire respecter les lois de la République et les décisions de justice qui en découlent.

Une conférence de presse se tiendra ce jour à 11h30 à la mairie d’Amnéville afin d’informer plus amplement les médias sur notre action et les raisons qui la motivent.

À Amnéville comme ailleurs, la CGT ne laissera jamais agir impunément les ennemis du syndicalisme !

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents