Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


l'éternel retour...

Publié le 29 Septembre 2010, 23:00pm

Catégories : #billets d'humeur

 L’actualité est si nauséeuse ces jours-ci qu’elle te couperait presque l’envie d’écrire. Nauséeuse, oui, pas trouvé d’autres qualificatif pour dire cette espèce de dégoût qui te prend à la lecture des journaux, à l’écoute des radios, et on ne parlera même pas de la télé.  Depuis juillet, ils rivalisent d’invention, d’idées géniales pour nous amener la colère au bord des poings, et souvent au bord des yeux, oui…

 Le discours de Grenoble, ils disent, comme s’il s’agissait d’une référence incontournable. Pour ceux qui en seraient restés au discours de Cancun, par exemple, faut vite qu’ils se réveillent, ça chaloupe un brin dans l’humanité. À Grenoble donc, Sa Suffisance a franchi les lignes, ramené le débat politique, dont nous sommes si fiers en France à une somme de menaces, d’invectives, tellement outrancières que si ça se passait en Corée du Nord, on ne serait même pas étonnés. C’est la guerre, qu’il nous a dit. C’est la faute aux malfrats qui rôdent la nuit dans nos cités, qu’on a les jetons d’aller au cinéma si ça se trouve. Et il a ajouté qu’on va voir ce qu’on va voir, et que tous les mal blanchis, Roms, Gitans, et autres métèques, on va te les virer vite fait, non mais alors, pour qui ils se prennent. Et que les autres, ceux qui sont arrivés chez nous depuis seulement quelques années, ils ont intérêt aussi à se tenir à carreau, vu que y a qu’à faire signe, on va leur retirer leur carte d’identité. Et toc ! Tout en oubliant au passage que sur ce sol, il n’y a pas plusieurs catégories de Français. C’est moche, mais c’est comme ça. T’es Français, ou bien t’es pas Français. Pas à moitié, ou au quart, ou je ne sais quoi. Français, une bonne fois pour toutes, épicétou !

Dans la même série, les brigands de là-haut, on a eu aussi le ministre de l’Intérieur, qui nous a parlé des Roms reconduits chez eux. Vous savez quel mot il a employé, l’Auvergnat ? Il a dit « volume de Roms ». Volume… Ça te donne une petite idée de ce que ce type met derrière le mot « respect de l’autre ». Et pour faire bonne mesure, voilà le chef qui en a remis une couche, en conseillant aux Luxembourgeois de « les prendre chez eux, ces Roms… » . Tiens, ça m’a titillé la souvenance, cette petite phrase sarkozienne. Et en fouillant les archives, je suis tombée sur une sortie du président (décidément, devenir président, ça ne rend pas plus malin…) du Conseil général de Moselle, Philippe Leroy. Ça se passe il y exactement 2 ans. On lui demandait un avis sur l’enfouissement des déchets nucléaires. Il répond, sans ciller, sans honte : « Oh vous savez, on est bien embêtés aussi avec les populations gitanes, personne n’en veut. C’est pareil avec les déchets ménagers. Et pourtant, il faut bien faire avec. Les déchets nucléaires, les déchets ménagers, les populations difficiles, les logements sociaux. » Voilà, comme quoi, être président d’un petit département comme la Moselle, ça t’empêche de briller dans l’actualité. Parce que, franchement, cette horreur, vous l’avez entendue en boucle à la télé ?

peine-de-mort-USA.jpgEt puis, enfin, sortons de notre hexagone, allons voir ce qui se passe ailleurs, là où la vie est belle, comme le distillent à longueur d’écran les feuilletons de l’après-midi. Il y a deux ans de cela, de l’autre côté de l’Atlantique, arrivait aux affaires un gars sur qui on comptait un peu là encore pour bousculer joyeusement les habitudes de ce grand et beau pays. On s’était dit que, peut-être… Et puis là, il y a quelques jours, on est retombé d’un peu haut. En Virginie, a été exécutée une fille limite déficiente mentale. C’est ce qu’on nous a dit dans le poste… Voilà donc ce pays civilisé (???) qui donne des leçons de bonne conduite à la planète entière, et qui passe à l’injection létale (oui, c’est comme ça qu’on fait, là-bas, paraitrait que c’est moins pire que la corde ou la chaise électrique. On veut bien…) quelqu’un qui n’a pas toutes ses capacités. Alors, bien sûr, lorsque ces gens-là se mêlent de réclamer la honte sur le pays de la lapidation, on est quand même obligé de se dire qu’ils feraient bien de commencer par balayer devant leur porte ? Non ? La prochaine manif pour Sakineh Mohammadi-Astiani, je vous promets, je me pointe avec une pancarte qui réclame l’abolition aux USA. Aux USA aussi…

brigitte blang

 

Commenter cet article

pierre savin 01/10/2010 10:54



de belles paproles, sur le même sujet


« Demain, grâce à vous, la justice française ne sera plus une justice qui tue. Demain, grâce à vous, il n’y aura plus pour notre honte commune, des exécutions furtives, à
l’aube, sous le dais noir, dans les prisons françaises. Demain, c’est l’abolition. »
Robert Badinter (Discours à l’Assemblée française 1981)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents