Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


jour de slogans !

Publié le 4 Décembre 2012, 00:00am

Catégories : #billets d'humeur

Ne jamais finir d’être en colère. Ça ressemblerait presque à une devise.

poste.jpgIl faut dire, ils ont décidé de s’y mettre à plusieurs ces jours-ci pour que je ne m’endorme pas trop devant les vitrines débordantes de lumières et de cadeaux tous plus abordables les uns que les autres.

Déjà, la Poste. Dans mon petit patelin, il y a une Poste. Bureau normal, avec des postières comme on les imagine, qui te gardent les jolis timbres pour quand tu passes les voir. Bureau comme partout. Me voilà partie l’autre matin pour expédier un paquet à une mienne parentèle. Un paquet du genre gros. Devant le bureau, deux ou trois personnes comme moi, avec leurs lettres et leurs colis sous le bras. Devant nous, une pancarte : Bureau fermé jusqu’au 31 décembre. D’abord, on essuie ses lunettes. Il y a une erreur. Ils ont voulu écrire le 13 et la dyslexie, vous savez bien… On regarde à deux fois. Non, c’est bien ça. Jusqu’au 31 décembre. Pour rénovation des locaux. Bon, qu’on se dit, il est où, le guichet de secours, comme on fait partout, dans un bidule mobile, façon Algéco, vous voyez ? On cherche, on tourne autour du bâtiment. Rien, ni devant, ni sur les côtés, ni derrière. En revanche, plus petit sur la pancarte, on te dit que si tu veux vraiment poster ton paquet, tu te rends à la Poste la plus proche, à … 10 km ! Ouais ! Du sport tôt matin, c’est chouette, non ? Eh oui, parce que sur les 4 que nous étions là, on était 3 à n’avoir pas de permis, et bien entendu pas de voiture. C’est là, en discutant, qu’on s’est rendu compte que la Poste la plus proche, à 10 km donc, elle est posée dans un bled où on n’arrive justement qu’en voiture ! Ni bus, ni train, ni avion, ni calèche, rien. Il y a bien le vélo, vous me direz. Oui, au mois de décembre, et justement le jour où il neige ! J’ai pensé soudain à ce type que je connais. Sous tutelle, il est. Vous voyez bien ce que ça recouvre, ce mot-là. Il vient à la poste tous les lundis matins pour qu’on lui donne quelques billets en liquide pour «  faire sa semaine » comme on dit pudiquement. Je ne vous fais pas de dessin. Lui non plus n’a bien entendu ni bagnole, ni chauffeur. Alors ? alors rien… Je suis rentrée penaude à la maison, mon paquet sous le bras. Et on s’est débrouillé autrement. Sauf que tout de même, décembre, même si on est une irréductible laïque, c’est le mois des vœux et des petits cadeaux. Le mois où les grands-mères envoient leurs jolis tricots à leurs petits-enfants. Et comment on fait ? Sitôt rentrée, j’ai pris mon stylo et j’ai fait part à la direction de ma colère de citoyenne attachée au maintien d’un minimum de service public dans son chef-lieu de canton. Si on essaie de nous habituer à ne plus rien attendre de ces mots-là, avec moi, ils vont s’habituer à mes courriers, je vous prie de le croire ! Le plus drôle, vous voulez que je vous dise ? Sur la façade de la poste en question, un calicot accroché. Vous savez ce qu’il vous dit, le calicot ? Je vous le mets en mille : La Poste, un service de proximité !!! Authentique ! Remarquez, il y a quelques années, ils disaient bien : Bougez avec la Poste ! C’est du coup qu’on va s’y mettre, à bouger ! 

cremut.jpgDeuxième sujet de fâcherie : la banque. Mon compte, depuis que j’ai reçu ma première paie (ça fait une paie, justement !), il est au Crédit Mutuel, le CréMut, comme disent les jeunes… Je m’y transporte voilà un petit moment et là surprise ! il n’y a plus personne au guichet. Avant, c’était une fille sympa, j’avais eu ses petits à l’école, on se connaît bien. On se demande des nouvelles des enfants, elle te prévient des nouveautés, tout ça. Et là, plus personne. À la place, trois belles machines, toutes neuves. Qui te donnent des sous, qui t’impriment des extraits, qui prennent tes dépôts. Trois machines qui donc ne te donnent de nouvelles de personne, ni te demandent des tiennes, ni si ta santé, tout ça… Oui, c’est ça, vous avez compris. Crédit Mutuel, la banque à qui parler !

On vit une drôle de vie, ces jours-ci, non ?

brigitte blang

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents