Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


dans À Gauche

Publié le 20 Juillet 2010, 23:01pm

Catégories : #dans à gauche

gauche-droite.jpgUn beau soleil politique ouvre ces mois d'été, qui seront aussi des mois de relâche pour A Gauche. Jamais la gauche n'avait emporté la circonscription de Rambouillet. Elle l'arrache ce dimanche avec plus de 1000 voix d'avance. Oui, la gauche ! Oubliée l'alliance avec le Modem, à laquelle se sont adonnés plusieurs élus socialistes du coin, et qui était présentée comme le seul chemin vers la victoire l'an dernier quand Anny Poursinoff avait pourtant échoué d'un cheveu au second tour.

Cette fois la candidate Europe Ecologie a fait le choix du rassemblement à gauche exclusivement. Elle l'a porté sans hésiter, invitant Jean-Luc Mélenchon au meeting de deuxième tour, où il a été particulièrement fêté aux côtés de Cécile Duflot et Harlem Désir. Cette partielle égarée en plein été, au cœur d'un département où toutes les circonscriptions sont à droite, dans un nouveau spasme de la crise politique qui écarte partout le grand nombre des urnes, a dès lors trouvé un point d'appui politique. Voter signifiait enfin quelque chose, en l'occurrence le refus de la politique d'austérité menée par le gouvernement. Le vent puissant de rejet du pouvoir a fait le reste. La droite s'est massivement abstenue, la gauche moins mal mobilisée. Cela a suffit pour nous donner la victoire.

Ce résultat prend immédiatement une signification nationale. Il résonne comme une sanction sans équivoque de la droite. C'est une nouvelle pierre dans la chaussure du pouvoir au moment où celui-ci se prépare au sprint final sur les retraites. Faites passer le mot, on peut les battre partout puisqu'on l'a fait dans cette circonscription de Rambouillet, le fief de Boutin qui obtenait en 2007 49% au premier tour… Anny Poursinoff n'ayant que 3% des voix ! Dites-le à vos amis de droite : si Sarkozy ne renonce pas à l'austérité, la droite la mieux implantée sera flanquée dehors par le peuple. C'est la rançon de l'hyperprésidentialisation. Chaque élection locale devient un référendum pour ou contre Sarkozy. Même l'élu superlocal est rattrapé par la politique nationale. Dites-le car cet été la bataille des retraites continue puis nous nous retrouverons en manifestation le 7 septembre. C'est la date d'ouverture du débat à l'Assemblée. Cette Assemblée dont nous savons maintenant que si tous les Français avaient le droit de vote, elle serait à gauche toute, même à Rambouillet.

François Delapierre

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents