Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Communiqué du Parti de gauche.

Publié le 2 Mai 2011, 23:00pm

Catégories : #parti de gauche


Après dix années d’une chasse à l’homme couplée d’une guerre illégale, Ben Laden a été tué par une opération des forces spéciales états-uniennes et des services pakistanais. Selon le président Obama, « justice est faite ».

Le mot « justice » désigne tout autre chose qu’une expédition punitive, puisque la justice est indissociable du droit, sans lequel elle n’est que le paravent de la vengeance. À ce titre, le Parti de gauche condamne l’emploi de ce terme, en cohérence avec notre rejet absolu de la peine de mort. Mais il ne pleurera pas pour autant la fin d’un des principaux responsables de la mort brutale de tant d’innocents.

telerama-ben-laden.pngBen Laden était « l’incarnation utile du terrorisme », faire valoir de l’ordre mondial que les USA et l’OTAN cherchent à imposer depuis des décennies. Il n’a jamais été le représentant des revendications réelles ou supposées des « musulmans », parmi lesquels se comptaient d’ailleurs la majorité de ses victimes. Rappelons au besoin que les révolutions arabes en cours, nourries de revendications universelles, démontrent que là-bas aussi la majorité des citoyens, croyants ou non, ne déterminent pas leurs choix politiques en fonction du prisme religieux. Seuls les idéologues du « choc des civilisations » ont pu croire ou faire mine de croire en ces déterminismes religieux.

Pour autant il n’est pas question de rejoindre les points de vue consensuels et béats devant cette « victoire états-unienne », dont certains voudraient nous faire croire qu’elle va amener la paix. Ben Laden était un terroriste, mais la première cause de l’instabilité du monde est bien la politique impérialiste étasunienne.

Or, alors même que l’objectif officiel de la guerre en Afghanistan s’effondre, aucune esquisse de remise en question de cette guerre n’a été opérée officiellement. Le slogan de la « guerre au terrorisme » apparaît donc désormais clairement pour ce qu’il a toujours été en réalité : un paravent officiel pour « légitimer » une guerre impérialiste qui n’a d’autre ambition que de contrôler des pipelines et de disposer d’encore plus de bases américaines au carrefour de la Russie et de la Chine, dont l’encerclement de fait constitue bien la priorité inavouée, et renouvelée par-delà les présidents, de l’administration états-unienne.

À l’inverse, le Parti de Gauche estime qu’une diplomatie responsable exigerait de dire aux USA qu’ils doivent rapatrier leurs troupes sans délai et laisser le monde vivre en paix. Quant à l’armée française, elle doit plus que jamais quitter l’Afghanistan.

Loin des rodomontades sécuritaires, le Parti de Gauche rappelle que la seule lutte efficace à long terme contre le terrorisme consiste en l’accès des peuples à l’indépendance et à la souveraineté économique et à la démocratie. Cela seule une ONU réformée peut le garantir face aux prétentions impérialistes des USA et de l’UE.

 

(merci à Télérama.fr pour l'illustration bien parlante, de ce qui risque fort de se produire, là tout de suite, bientôt, dans pas bien longtemps...)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents