Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


c'est à Séville que ça se passe

Publié le 1 Décembre 2009, 00:00am

Catégories : #à gauche - toutes !

Plus de 20. 00 personnes dans les rues de Séville pour exiger « des solutions de gauche face à la crise »

Le coordinateur général d’Izquierda Unida, Cayo Lara, et son homologue andalou Diego Valderas menaient aujourd‘hui  à Séville le cortège de plus de 20.000 manifestants réunis à l’appel du Parti Communiste Espagnol et de toute Izquierda Unida pour exiger la mise en place de solutions de gauche face à la crise économique 

La manifestation est partie à midi de Santa Justa pour arriver au pavillon San Pablo où plusieurs personnalités ont pris la parole.

En plus de Lara et de Valderas, de nombreux membre du comité exécutif de IULV-CA (Conseil Andalous Izquierda Unida et les Verts) étaient présents ainsi que des élus locaux, des maires et des conseillers municipaux et d’autres représentants du. PCA (Parti Communiste Andalousie), JCA (Jeunesses Communistes Andalousie), ISA (Initiative Socialiste d’Andalousie); CUT-BAI (Colectif unité des Travailleurs- Bloc Andalous de Gauche).

Des milliers de personnes s’étaient rendus dans la capitale andalouse en car (plus de cent autocars au total) .
Les représentants de pas moins de cinquante comité d’entreprises come ROCA, les Carrelage Bellavista, Vicasa ou de l’Hôtel de los Monteros de Marbellas, ainsi que des associations de chômeurs et d’autres secteurs particulièrement touchés par la crise étaient présents.

Cette manifestation coïncide avec le lancement du processus de Refondation et de Reconstruction d’Izquierda Unida. Des convergences nouvelles en vue de la construction d’une autre gauche forte en Andalousie se sont manifestées à cette occasion

Izquierda Unida a distribué des centaines de milliers de tracts et donné plus d’une centaine de réunions publiques pour expliquer comment la mise en pratique de propositions de gauche pouvait nous sortir de la crise actuelle.

Parmi ces proposition, on trouve notamment la mise en place d’un service bancaire public et d’un revenu minimum digne, la lutte contre la corruption, le pari d’une économie environnementale viable, ainsi que la défense de services publics forts.

Source : Journal électronique La Republica

Traduit de l'espagnol par Céline Meneses

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents