Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


avec les travailleurs en lutte

Publié le 18 Avril 2010, 23:00pm

Catégories : #parti de gauche

cheminots-greve.jpgLe Parti de gauche condamne l'attitude de la direction de la SNCF qui, avec le soutien du pouvoir politique, a délibérément choisi la prolongation de la grève en refusant toute négociation nationale. C'est une première dans l'histoire sociale de cette entreprise. Elle est révélatrice de la volonté patronale et gouvernementale de briser la résistance des cheminots qui continuent de résister à l'abandon des valeurs de service public et ne souscrivent pas aux soi-disant bienfaits de la concurrence libre et non faussée.

La politique mise en œuvre par la direction de la SNCF, dans le cadre des directives de libéralisation européenne et avec l'appui du gouvernement français, tourne le dos à l'intérêt général du pays. Pour affronter l'extension de la concurrence, l'entreprise fait le choix de se recentrer sur ses secteurs les plus rentables et de se désengager de ceux qui le sont moins. Ainsi, en matière de transport de voyageurs les liaisons inter-régionales sont-elles régulièrement menacées et les collectivités territoriales concernées sollicitées pour compenser le désengagement de l'Etat. Ainsi, en matière de transport de marchandises, la SNCF fait-elle le choix de se désengager du wagon isolé, renvoyant de fait ces trafics sur la route au mépris des préoccupations environnementales.

On mesure particulièrement la duplicité du pouvoir politique qui, lors du Grenelle de l'environnement prétendait promouvoir les transports les moins polluants et ne se donne aucun moyen pour réaliser les ambitions affichées. L'ouverture à la concurrence du secteur ferroviaire est contradictoire avec le maintien du service public, l'aménagement équilibré du territoire, la réponse aux défis écologiques.

C'est un changement de cap qui s'impose. Il passe par la rupture avec les politiques libérales et les directives européennes qui les organisent, et par une politique des transports répondant aux défis écologiques et à l'intérêt des usagers et des citoyens.

La Parti de Gauche soutient les cheminots en lutte pour leurs justes revendications en matière d'emplois, de salaires, d'avenir du fret ferroviaire, de service public et exige de la direction des négociations nationales immédiates pour y répondre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents