Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Ça c’est de l’agit’prop, ou je n’y connais rien !

Publié le 1 Juin 2011, 23:00pm

Catégories : #chez nos voisins - nos copains

Une initiative à connaître, à faire connaître !thionville.jpg

 

Trois camarades mosellans, Nicole Kirch, Gilbert Nucera et Daniel Hay viennent de lancer une initiative plus qu’originale, c’est le moins qu’on puisse en dire. 

Ces trois-là ont été les précurseurs de la votation citoyenne sur la privatisation de la Poste en 2009. C’est vous dire s’ils se posent là comme référence… Les voilà à présent mobilisés sur un sujet qui nous intéresse tout de même un peu : le chômage. Ils ont attaqué le sujet par un angle qui va faire parler de lui, vous pouvez en être certains.

On ne saura pas grand-chose de ce qui les a amenés à choisir cette forme de combat. Sauf peut-être de vouloir combattre à toute force la solitude du chômeur de fond ? Se retrouver, ici ou ailleurs, peu importe, ici ce sera mieux. Ici ? C’est la rue de la Galère. Ainsi l’ont voulu les premiers à s’y être arrêtés. Ici on vote. Les bulletins sont déposés dans une cocotte-minute. Ici, on écrit sur des papiers la misère et l’angoisse, ou simplement la colère et l’espoir. Ici, on bouge.

En gros, et en deux mots, l’idée est simple. On installe un arrêt de bus complètement irréel devant l’agence de Pôle-Emploi. Thionville-Philadelphie, qu’ils l’ont appelée leur station. Thionville, c’est un peu une évidence, comme l’événement se passe là-bas. Mais Philadelphie ? Dans cette ville-là, Roosevelt avait bloqué les patrons et les syndicats jusqu’à ce qu’accord s’ensuive. Et ça avait marché, bien sûr. Pas directement, ça avait pris deux ou trois mois. Mais au bout du compte, accord il y avait eu !

Alors, ils attendent quoi, Nicole, Gilbert et Daniel, nos copains de liste, aux régionales ? Trois fois rien, à vrai dire. Que les politiques s’en mêlent. Que les citoyens creusent l’idée, pour faire avancer le bus vers d’autres stations. Metz-Philadelphie ? Sarralbe-Philadelphie ? Paris-Philadelphie ? Et pourquoi pas ? Nous on veut bien pousser.

En attendant, leur action ressemble à s’y méprendre à tout ce qu’on voit fleurir un peu partout en Europe. Un acte citoyen, une revendication éclairée, éveillée, presque. Un seul mot d’ordre : le travail. Et les solutions pour y accéder. Pour sortir de la galère, de la rue de la Galère. À pied, à cheval, ou en bus...


Pas bien loin de là, face à Pôle Emploi, ils vont inaugurer leur « Usine fictive »,


 samedi 25 juin de 13h à 15h30 


Un seul slogan : « Ici, on embauche ! »

Un seul objectif : faire savoir aux chômeurs qu’ils ne sont pas seuls.

Une seule méthode : se faire connaître et essaimer.

Les idées fusent : et si on installait des ateliers ? Chiche ? Eh bien, le 25 juin, devant Pôle Emploi, on pourra, au choix, participer et :

    - fabriquer le matériel de com

    - écrire et tirer les tracts

    - réfléchir sur les contenus de l’action

    - accueillir la presse

    - écrire pour le blog « Thionville-Philadelphie », ou l’illustrer

    - sans oublier l’inévitable casse-croûte café-tartes aux fruits.


Alors, le 25 on y sera ? Pour nous, Thionville, c’est la porte en face. Pour vous, on ne sait pas. Mais ce serait ballot de laisser passer ce bus-là sans y monter, non ?

brigitte blang

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents