Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


vous dîtes Grenelle ?

Publié par prs 57 sur 2 Novembre 2007, 00:00am

Catégories : #pas content et on le dit!

AHIMSA La Revue de la dissidence à l’ordre économique

La Lettre d’AHIMSA n°6 – 1er novembre 07

Lorsque les arbres seront tous abattus, les animaux tous exterminés, l'homme découvrira qu'il ne se nourrit pas d'argent.

AHIMSA propose une sélection de sites, de livres, de citations, de vidéos et d’articles comme quoi certains de nos concitoyens résistent encore et toujours à la dictature de la marchandise. Non, ce n’est pas la fin de l’histoire ! Oui, ils existent des dissidents à l’ordre économique, à la croissance, à la mondialisation capitaliste.

AHIMSA c’est le 1er de chaque mois et c’est 10 000 caractères. Les n° précédents sont disponibles en cliquant ici.

 

Grenelle de l’environnement

Le Grenelle de l’environnement, quelle blague ! Il est vraiment balèze ce Sarko, après avoir récupéré les faux socialos, voilà qu’il a mis les gentils écolos dans sa poche !


Retour sur les mesures annoncées et celles abandonnées (lisez bien les précisions !)

Bâtiments : La consommation maximale pour les logements neufs sera de 50 kWh/m2. Précisions : Pour le logement existant (c'est-à-dire la grande majorité des habitations), il n'y a qu'un vague objectif de 80 kWh/m2 en 2020. Quel bel objectif, vous ne trouvez pas !

Transports : Il n'y aura pas d'abaissement de la vitesse. Autrement dit, la mesure la plus facile à mettre en oeuvre n'a pas été retenue.

Par contre, pas de nouvelles autoroutes. Précisions : Sauf pour les projets d'autoroutes déjà en cours, les 2x2 voies et les contournements des villes. Et sauf s'il y a des enjeux de sécurité ou de congestion ou d’« intérêt local » !!!!!!!!!

Eco pastille : bonus malus pour l'achat d'une voiture. Précisions : Flou total sur cette mesure dont le montant sera sûrement fixé à quelques € et donc totalement inefficace.

Eco redevance pour les poids lourds. Précisions : ... mais pas sur les autoroutes (sur les chemins vicinaux alors ?)

2000 km de lignes TGV en plus !!!

Energie : Interdiction des ampoules à incandescence d’ici à 2010. Précisions : Faut-il 3 ans pour retirer les ampoules des rayons des magasins ? 

Nucléaire : Très grosse surprise (je vous laisse deviner). Précisions : 1€ investi dans le nucléaire = 1€ investi dans les renouvelables. En clair, si vous voulez (beaucoup) du solaire et de l'éolien, faudra (beaucoup) investir dans le nucléaire.

Taxe carbone : Elle est mise à l'étude. Précisions : Mise à l'étude = Taxe carbone morte et enterrée ou éventuellement avec une tonne de CO2 taxée à 0,0001 €. S'il y a la taxe carbone, Sarkozy baissera davantage la fiscalité sur le travail pour qu'on travaille plus, donc pour produire et consommer plus, donc pour détruire plus vite la planète !

OGM : Moratoire des cultures jusqu 'en janvier 2008 dans l'attente d'une nouvelle loi. Précisions : les transgéniculteurs pourront cultiver leur maïs OGM en toute légalité l'été prochain.

Agrocarburants : Ils n'ont pas eu le temps de traiter ce sujet. Précisions : des gens qui crèvent de faim pour que d'autres fassent rouler leurs bagnoles, c'est vrai que c'est pas très grave...

Pesticides : Baisse de 50% d'ici ... Précisions : aucune date limite (!!!!) et à condition que les agriculteurs aient des substances naturelles qui remplacent les pesticides. Ce qui signifie qu'on reste dans la même logique : on remplace bêtement les pesticides par d'autres produits au lieu de mettre en place des mesures préventives et de changer radicalement les techniques de cultures (rotations, ...).

Bio : Passer de 2% à 6% de la SAU en bio d'ici 2012. Précisions : flou total sur les moyens et aides mises en place pour atteindre cet objectif.

Santé : Rien du tout. Précisions : ondes électromagnétiques (antennes relais, wifi...), hausse des cancers, pollution chimique intérieure,... Circulez y'a rien à voir !

Déchets : Pas de nouvel incinérateur. Précisions : mais ceux en fonctionnement peuvent continuer à cracher leurs fumées.

Les autres décisions sont reportées à plus tard : on ne va quand même pas contraindre les industriels à arrêter les produits suremballés, il faut bien faire marcher les incinérateurs.

Conclusion : Alors que les problèmes écologiques nécessitent une approche globale et une remise en cause de la croissance, Sarkozy-Greenpeace-Medef ont choisi de mettre des rustines un peu partout afin de faire perdurer quelques années de plus notre système.

En voulant le consensus à tout prix, voilà à quoi on arrive : à rien du tout. Avait-on vraiment besoin de toute cette mascarade pour décider de mieux isoler les bâtiments ? Peut-on espérer que les petites mesurettes annoncées vont changer quoi que ce soit ? Peut-on croire que les objectifs seront tenus alors que c'est le flou le plus complet sur certaines mesures et leurs modalités d'application ?

Comme ce Grenelle n'accouche de rien, tout le monde semble content :

- La FNSEA : « Nous sommes satisfaits, car nous avons obtenu l'assurance de l'adoption d'un loi sur les OGM et d'un plan de réduction de l'utilisation des pesticides sans calendrier».

- Le MEDEF ne se dit pas mécontent du bilan : « La plupart des mesures adoptées créent de l'activité et des emplois, nous ne pouvons pas être contre ».

- France Nature Environnement et Greenpeace : « c'est un changement de cap, nous sommes plutôt satisfait » (et sur France Info, la radio du CAC 40 : « les écologistes sont ébahis »).

Sarkozy se sert de l'écologie pour parvenir à son seul objectif : la croissance. Il a merveilleusement bien réussi son coup : l'organisation du Grenelle lui a permis de torpiller ses principaux contradicteurs (ONG écologistes, les Verts,...) et de s’imposer comme le maître de la révolution écologique.

Osons le dire : Greenpeace, le WWF ou encore Nicolas Hulot (la liste n'est pas exhaustive) se sont foutus de nous.

En tant qu'ancien référent OGM du groupe local de Greenpeace à Avignon, j'espère vivement que nombreux seront ceux qui arrêteront leur adhésion et quitteront les groupes locaux de Greenpeace.

Certains fort heureusement n'ont pas retourné leur veste : le Réseau Sortir du Nucléaire, le journal La Décroissance ... Soutenons-les et faisons-nous entendre.

Pour terminer, je citerai les propos de Jean-Marc Sylvestre : « Durant le Grenelle, les « écologistes » sont devenus raisonnables et responsables, (...) ils ont abandonné leurs idées malthusiennes consistant à critiquer la croissance (...)».

Auparavant, parmi les écologistes, il y avait un fossé entre les raisonnables, ceux qui n'en demandent pas trop et ceux qui exigent une remise en cause profonde de notre modèle social et économique. Désormais, ce n'est plus un fossé, c'est un gouffre.

A bientôt, Thibaut Moulard, ptibonome42@hotmail.fr. N'hésitez pas à diffuser ce message

 

Banques - Attention au remède

Edité le 4.07.07 : ajout du lien vers Incursion dans un domaine trop réservé, travail collectif très complet sur le sujet. Bien plus que le patronat, c'est le système bancaire qui nous exploite. Cependant cela pourrait être encore pire, c'est pour cela qu'il faudra se méfier des réformateurs. En effet pour le rendre plus juste, on pourrait imposer de le rendre plus « sûr », c'est à dire de marquer chaque humain d'un code barre RFID. On s'aperçoit donc qu'à partir de 100€, le système bancaire peut fabriquer 562€. Tout en facturant des intérêts à chaque étape. Si ces intérêts ne sont que la cerise sur le gâteau pour les banques, au niveau global, ils créent un « trou noir » qui permet aux banques d'absorber petit à petit toute la richesse réelle, contre des chiffres « virtuels » sur des disques durs. C'est pour cela qu'il n'y a jamais assez d'argent, que toutes les entreprises sont forcées de s'accroître et qu'il y aura toujours des banqueroutes et des hypothèques. Contre un service « immatériel » les banques acquièrent petit à petit la totalité de la propriété privée. Ce qui explique qu'une infime minorité de personnes possède la moitié de la planète.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents