Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


au sol, les avions!

Publié par prs 57 sur 5 Novembre 2007, 00:00am

Catégories : #syndicats

Vive la grève des salariés d’Air France !

Ah quel bonheur d’entendre des salariés dire si bien la vérité : « Depuis 1995, jusqu’à 2001 nous avons redressé la société qui fait des bénéfices énormes. Nous sommes au bord de la rupture, coté conditions de travail et de salaires. Nous voulons recevoir notre part aujourd’hui. On ne nous a pas entendu, alors on fait grève ! »

Tandis que les grands médias essaient de faire des micros trottoirs pour tenter de recueillir l’exaspération des usagers bloqués à l’aéroport, les salariés grévistes font preuve de modération et de pédagogie : ce n’est pas eux, stewards et hôtesses, salariés dévoués qui sont en cause, mais la direction d’Air France qui ne veut rien entendre, qui ne propose aucun accord salarial correct, qui ne gère pas auprès de ses passagers les conséquences de la grève qu’elle a provoquée... Et coup de grâce, le PDG est obligé de convenir publiquement son propre salaire a été multiplié par quatre, tandis que ceux des salariés étaient bloqués.

Les salariés d’Air France montrent la voie. Soutenons-les ! Popularisons cette grève ! Qu’il y ait cent, mille, dix mille grèves comme celle-là : justifiées, nécessaires, impératives pour les salaires et les conditions de travail, car il y a cent, mille, cent mille entreprises ou c’est aussi justifié !

Gérard Filoche 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
On est bien d'accord, David, mais la multiplication des mouvements peut aussi être efficace. Et puis, ce soir, bonne nouvelle (une fois n'est pas coutume!...) la CFDT-cheminots rejoint le mouvement du 13 novembre. Pas si mal, non? Après, le 20, on verra la mobilisation des fonctionnaires...
Répondre
D
Ce qui est dommage, c'est la fragmentation des grèves : chacun est de son côté, alors qu'il y a bien des intérêts (et des adversaires) communs. Alors, unité !
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents