Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


le 6 mai... Et après?

Publié par prs 57 sur 7 Juillet 2007, 11:34am

Catégories : #campagnes en tous genres

17 millions de voix, et moi, et moi, et moi... . Maintenant ça suffit !

vendredi 6 juillet 2007.

Source : Site respublica

 

On ne cesse d’entendre, ça et là, que Ségolène ROYAL a rassemblé sur son nom 17 millions de voix, ce qui lui vaudrait dévotion éternelle ! N’est-ce pas d’ailleurs particulièrement nombriliste de considérer que c’est sur son nom et non pas sur son programme que ces voix ont été rassemblées ? Vaste question... .

Mais, et cela en dit long, on tombe immédiatement sous le feu des critiques dès lors qu’une ébauche d’analyse de l’échec du 6 mai (car oui c’en est un) peu amène envers la candidate est avancée. On est taxé de « rancunier », « d’irrespectueux » voir « d’éléphant » (nouvelle insulte à la mode chez les illuminés de la « modernité » à gauche) si l’on ose (sacrilège) émettre quelques doutes sur la forme et le fond de la campagne menée par la candidate... de façon, il faut bien le reconnaître, assez solitaire ; et ce fut son choix !

Alors maintenant ça suffit ! Il est l’heure de dire les choses : OUI, Ségolène ROYAL aura été la candidate de la gauche qui a réussi à rassembler sur son nom le plus de voix... d’électeurs par défaut !

Combien de socialistes « nonistes », qui après avoir soutenu un autre candidat lors de la campagne interne ont, de façon loyale (pour ne pas dire royale), participé à la campagne ? Combien de camarades Verts, communistes et même des trotskystes ont souhaité « voter utile » (c’est-à-dire ne pas faire le choix du cœur) dès le 22 avril ? Il serait honnête de répondre à ces questions ! De plus, beaucoup de ceux-là se sentent aujourd’hui floués lorsque l’ex candidate s’approprie ces (ses !) voix... surtout après avoir dit qu’elle ne croyait ni au SMIC à 1500 euros, ni aux 35 heures ! Et ce sont les « royalistes » qui vont ensuite parler « d’irrespect » ! On croit rêver... . Alors qu’on arrête de nous rebattre les oreilles avec « ses » 17 millions d’électeurs !

Et puisque seuls les chiffres sont dénués de subjectivités, alors parlons chiffres ! Intéressons-nous aux seconds tours :

...Ainsi, entre 1995 et 2007, il y a eu, au second tour, une augmentation de 6 millions de votants !

Or JOSPIN en totalisait près de 14,2 millions en 1995 et ROYAL près de 16,8 millions en 2007, soit une augmentation d’environ 2,5 millions de voix sur le (la) candidat(e) de gauche alors que l’augmentation du nombre global de votants est de 6 millions... . Voilà de quoi relativiser la « grande victoire » de Ségolène Royal à en croire certains... aveuglés par le télé évangélisme de la dame en blanc ?

Les conditions étaient pourtant réunies en 2007 pour gagner (victoires aux régionales, cantonales, européennes précédentes ; victoire du « Non » au référendum ; démantèlement du projet nocif du CPE, campagne axée sur les problèmes économiques et sociaux...) et la gauche a perdu.

Oui, cette défaite est d’autant plus cinglante que la victoire était attendue, possible et même nécessaire pour le peuple de gauche. Et le peuple de gauche n’a peut-être pas apprécié de voir, le 6 mai au soir, une Ségolène Royal triomphante, attachant visiblement plus d’importance à son rendez-vous lancé pour 2012 qu’à la souffrance que les plus démunis vont devoir endurer pendant cinq ans. Au moins !

par Vincent Bawedin

Membre du Conseil Fédéral et Secrétaire Fédéral du PS de la Somme

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents