Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


pour être clair...

Publié par prs 57 sur 3 Juillet 2007, 11:34am

Catégories : #prs57

C’est ainsi que fonctionne PRS…

PRS tient une Convention aux alentours de Bordeaux ce week-end. Nous allons donc avoir plusieurs jours de travail politique intense, loin des yeux et des oreilles trop curieux. On peut trouver cette manie de la discrétion (nous ne sommes pas secrets, nous sommes discrets...) étrange à l’heure du déballage général. Sans porter de jugements sur ceux qui adhèrent au mythe de la « transparence » de la vie collective, disons que nous avons une vision assez éloignée sur ce sujet.

dPourquoi ? En réalité la « transparence » dont chacun se rengorge est un bobard destiné à la fois à enfumer les naïfs et à disposer d’un code commun avec les journalistes qui dès lors « peuvent faire leur travail », c’est-à-dire celui qui est attendu d’eux. Dans tous les cas, il s’agit d’une mise en scène de décisions déjà prises ou du fait qu’on compte sur la présence des médias pour arriver à contenir une situation trop mouvante. Parfois il y a des ratés bien sur. Mais aujourd’hui le danger de perdre le contrôle d’une image de situation est faible parce que gens de presse et politiques sont trop intimement mélangés pour que les dérapages ne soient pas aussitôt contrôlés. Déjà la plupart des images prises le sont sur commande. Cela signifie qu’en arrivant les caméramans savent ce qu’ils doivent filmer car cela a été décidé par des gens qui ne sont pas là le plus souvent. Ensuite les journalistes radios et ceux de l’écrit calent ensemble leur « lecture » de ce qui se passe. Tous diront la même chose, au détail près. Et ils diront aussi, à quelques détails près, ce que les agents d’influence des principaux protagonistes leur ont annoncé avant pour les « aider à comprendre les enjeux ». Enfin une partie d’entre eux est acquise à telle ou telle personne : leur expression et parfois leur bande sonore se coordonnent jusqu’au point de s’échanger. On avance donc presque toujours en terrain connu d’avance. Mais il reste un problème : où préparer la scène donnée à voir ? Il y a toujours une réponse à cette question puisqu’il y a toujours un besoin à ce sujet…

Il est temps de dire que la transparence des relations humaines est un mythe qui débouche sur la névrose pour ceux qui se risqueraient à la mettre en œuvre réellement. Ce qui est vrai dans la vie privée est vrai aussi dans ce cas de la vie publique. Pour toute chose il y a un temps de germination où tout ne peut pas être prévu d’avance, où les discussions rebondissent et où il faut prévoir d’être aussi capable d’oublier pour avancer…

Seules ces réunions sont pleinement authentiques et seules celles-là permettent à un groupe humain de fabriquer sa cohérence et son homogénéisation intellectuelle réelle. Nous assumons complètement cette réalité à PRS. La Convention de PRS est donc préparée par un texte qui synthétise des documents déjà en circulation depuis parfois pas mal de temps sous les formes les plus diverses telles que des articles, tribunes ou discours des uns et des autres de nos dirigeants.

Le texte lui-même circule une quinzaine de jours avant. Le plus souvent il est assez profondément remanié sur place par une commission d’écriture qui reçoit les amendements ou s’auto saisit d’ajouts quand la discussion a prouvé que c’était nécessaire. Bien sûr, ne participent à cette alchimie que ceux qui en sont capables et que les groupes ont dûment mandatés pour cela. Quelques nouveaux adhérentspas la parole ni aucun pouvoir. Ils assistent aux travaux de façon exceptionnelle : ils n’ont s sont là pour faire connaissance avec cet échelon de décision, apprendre ses règles de fonctionnement statutaire et …coutumier. Nous ne pratiquons pas la démagogie qui consiste à dire à un nouvel arrivant qu’il est censé en savoir autant que les autres alors que ce n’est pas vrai et que cela permet seulement de lui clouer le bec parce qu’il n’ose pas s’exprimer faute de connaître les codes. Aucun témoin extérieur ne vient compter les points. Dans ces conditions la réunion est totalement sincère, sans agressivité, et son résultat est davantage collectif que seulement démocratique. C’est un régal.

 jean-luc mélenchon

(cela va sans dire, bien sûr, mais c'est tellement mieux en le disant!  )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents