Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


j'ai pas d'avis...

Publié le 5 Octobre 2009, 23:01pm

Catégories : #billets d'humeur

Me voilà fort ennuyée, figurez-vous. Drôle d’impression : je n’ai pas d’avis sur « l’Affaire Polanski ». Et on fait quoi dans ces cas-là ? Sur plein d’autres sujets d’actualité brûlants ou pas, je me suis fait une opinion, comme nous l’allons montrer tout à l’heure ! mais sur Polanski, rien, nada, je ne sais pas. Ce gars-là a eu, à ce que j’ai compris, il y a bien longtemps, une relation sexuelle, que certains nomment viol, d’autres pas, et même l’autre jour, j’entendais des détails anatomiques d’une précision troublante, avec une jeune demoiselle de 13 ans qui a retiré sa plainte et comme c’était « il y a bien longtemps », et que ça se passait aux USA, tout un tas de personnes bien intentionnées sont montées au créneau pour défendre le monsieur en question, sous prétexte que c’est un artiste. Oui, un artiste. Bon, et une fois qu’on a dit ça, il semblerait que si tu es artiste, tu aurais plus de droits que d’autres ? Curieuse république, dans laquelle des ministres se fendent d’un communiqué pour dire que ce qui est grave pour Tartempion, ne l’est plus dès lors que tu es reconnu génie patenté. D’autant qu’en matière de pédophilie, on en connaît certains qui feraient mieux de se taire, si on en croit leurs écrits plutôt scabreux en ce domaine. Bon, on n’a pas fait avancer le chariot, je ne sais toujours pas quoi penser de « l’affaire Polanski ». C’est grave, docteur ? 

 Par contre, là où j’ai un avis, c’est sur les primes accordées aux lycéens qui ne connaissent plus très bien le chemin de l’école. C’est quoi, cette trouvaille ? On va offrir à des ados, grands ados, certes, mais ados néanmoins, de la thune pour aller au lycée ? J’ai bon, là ? Et à leurs profs, on leur donne quoi ? Parce que si c’est difficile pour les gamins, dans certains endroits, ce n’est pas beaucoup plus simple pour les enseignants, vous savez. On n’a donc rien inventé de plus attractif que le fric ? À l’heure où on se bat, où on devrait se battre, pour changer les mentalités du tout pognon, du profit débridé, du capitalisme amoral, c’est juste le moment qu’ils ont choisi pour monter leur projet éducatif subventionné. Qu’est-ce que tu fais demain ? Je vais à l’école. Ah ouais ? On gagne quoi ? On s’est élevé à l’époque contre les sanctions financières de l’école buissonnière (suspension des allocations familiales), ce n’est pas pour applaudir l’excès inverse, si ? Les bons esprits s’indignent en disant que mais non, ce n’est pas ça du tout, on n’a rien compris, s’agit pas de payer pour venir, s’agit de récompenser l’assiduité, et démontrer qu’une classe soudée par un objectif, elle « marche » mieux que les autres… Ouahou ! Faut m’expliquer la différence ! Mais on a quand même parlé du permis de conduire, ou j’ai mal lu, encore une fois ? Le permis ? Collectif, lui aussi ? Il n’y a pas si longtemps, j’y étais, dans cette barque. Si vous saviez les bâtons multiples qu’on met dans les roues de ceux qui continuent, contre vents et marées, à promouvoir l’émancipation par les sorties scolaires, ceux qu’on tente de décourager en leur refusant la moindre subvention, sous des prétextes aussi bidon qu’un plan Vigipirate vieux de 10 ans ! Et là, le voyage, ça devient la carotte… Sans parler des lycées marseillais où contre ton billet de présence, on t’offre des places pour un match de foot. D'autant qu'à Marseille, si j'en crois les gazettes, les footballeurs, ils ne pointent pas souvent présents au marquage de buts ! Quelle misère ! Jaurès et Hugo, rendormez-vous, ne regardez pas ce qu’ils ont fait de votre si belle école du peuple. Ça vous ferait peine, comme on dit vers Carmaux.

 Là où j’ai encore un avis, c’est sur le reportage à propos des frais de représentation scandaleux de notre Président Chouchou et de sa Chouchoute. Je ne sais pas vous, mais ici, on l’a reçue au bas mot 250 fois cette une du Bild, avec Leurs Époustouflances en quadrichromie. On ne nous épargne aucun chiffre, aucune dépense, tout y passe. Bien sûr que c’est fort de café cette gabegie à l’heure où le SMIC avance à la vitesse que l’on sait. Sauf que le canard qui nous offre ce joyau est un tabloïd de la pire espèce, de l’autre côté de notre frontière, de ceux qui salissent les yeux avant de salir les doigts. Passons bien vite. Les VRAIS scandales, ils ne seraient pas plutôt dans la manière dont on traite les travailleurs de chez Molex, les employés de France-Télécom, les sans-papiers de la jungle de Calais, les syndicalistes d’un peu partout, et l’école de la République par l’intermédiaire de la loi Carle ? T’en veux du scandale ? En v’là… Mais de ceux-là, aussi longtemps qu’on s’amusera à compter l’argenterie dans les tiroirs des palais de la Nation, on oubliera d’en parler.

 J’ai aussi un avis sur l’élection de Corbeil Essonne. Puisqu’on parlait de scandale… Voilà un type –Dassault, fils de son père et avionneur de son état-, élu dans un fauteuil en 2008, et invalidé pour cause de graissage de pattes compulsif. Faut donc revoter. On place en tête de liste un autre gazier, qu’on a déjà oublié son nom. Mais qui ne cache même pas qu’en cas de victoire, c’est bel et bien Dassault qui sera maire, et que si on veut, il gardera son bureau. Chiche, qu’on se dit à gauche ! Jamais une telle insolence ne passera au pays de la Démocratie et de la Justice réunies. Eh bien si ! C’est même tellement passé que le gars est élu, avec juste un tout petit 0.13% d’écart, mais élu néanmoins. Justice bafouée. Démocratie balayée. Tout ça compte pour du beurre. Dassault repart pour un 4ème mandat, c’est eux qui le disent, et la majorité est contente. Frédéric Lefebvre en est tout émoustillé. Vous croyez qu’ils cherchent des excuses, des justifications ? Penses-tu ! Toute honte bue, ils en sont fiers de leur élection à 2 balles… Le pire ? Leurs tracts. Un échantillon, juste là à côté. Vous, vous pensez comme vous voulez, nous, ça nous ferait gerber, si on s’écoutait.  

 Et puis, pour finir, j’ai aussi un avis sur la mode du bio, de la  vertitude, du tout écolo. Quel que soit le sujet, on te le repeint en vert. Pour vendre n’importe quoi, tu lui colles une étiquette verte, promis, tu fais un carton ! On vous vendrait votre maman en paquets de 500 grammes, pourvu qu’il y ait le label « élevée et conditionnée en ferme Grenelle ». Là où l’affaire devient carrément comique, c’est que le dernier sondage, il dit quoi, à votre avis ? La question en substance c’était : selon le Fonds mondial pour la nature, près d'un quart de la population mondiale est menacée par des inondations en raison de la fonte des glaces. Cela vous inquiète-t-il ? À votre avis, le résultat ? Eh bien, 70% ont répondu que non, pas du tout, ça ne les inquiète pas du tout. Cherchez l’erreur !

Je vous avais prévenus : j’ai un avis, mais sur Polanski… ?

brigitte blang

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents