Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


on se comptera...

Publié le 7 Septembre 2009, 23:00pm

Catégories : #syndicats

Six syndicats (CFDT, CGC, CGT, FSU, Solidaires et UNSA) appellent à une nouvelle mobilisation interprofessionnelle le 7 octobre, date choisie par la Confédération syndicale internationale (CSI) pour une journée mondiale d’action pour la défense du travail décent.

Les six organisations, réunies au siège de la CGC mardi après-midi à Paris, entendent ainsi donner un prolongement aux manifestations organisées depuis le 29 janvier afin d’exiger un changement de cap dans la politique du gouvernement face à la crise, malgré les divisions apparues ces dernières semaines au sein de l’intersyndicale.

Le syndicat FO ne s’est d’ailleurs pas joint à cet appel et la CFTC réserve sa réponse, alors qu’aucune des deux organisations ne participaient à la rencontre de mardi après-midi, officiellement pour cause « d’indisponibilité ».

Dans un communiqué commun diffusé à l’issue de plus de deux heures de réunion, les six organisations appellent « les salariés » à « participer massivement » à cette nouvelle journée « selon des modalités qu’elles préciseront », formulation qui permet de ne froisser personne malgré de fortes divergences sur les actions à mener.

Sur le constat en revanche, les syndicats sont tombés d’accord. « Quoiqu’en disent les augures sur la sortie de la crise, les dégâts économiques et sociaux s’aggravent, ce qui rend d’autant plus urgentes les réponses en matière d’emploi et de lutte contre les inégalités, alternatives aux choix patronaux et gouvernementaux actuels », écrivent-ils dans le communiqué commun.

Les six syndicats ont également décidé de se revoir le 28 septembre prochain, et précisent qu’ils « souhaitent » que les huit organisations qui composaient l’intersyndicale jusqu’au début de l’été « soient présentes ».

« Il y a une volonté commune de poursuivre le travail intersyndical et de le poursuivre aussi à huit », a souligné le secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU) Gérard Aschieri, interrogé par l’Associated Press.

« Quant au 7 octobre », a-t-il précisé, « c’est vrai que tout le monde n’a pas la même interprétation de ce que doit être cette journée ». « Ce sera de toute façon des modalités (d’action) décentralisées », a-t-il ajouté, en raison notamment de « l’inconnue sur la capacité de mobilisation des salariés à cette date ».

Il faut dire que la cinquième journée de manifestations interprofessionnelles organisée le 13 juin n’avait mobilisé que 150.000 personnes dans toute la France, contre 1,2 million le 1er mai, ou encore 2,5 millions le 29 janvier, selon les syndicats.

Et à cette occasion, FO et la CGT avaient affiché clairement des positions divergentes quant à la forme à donner à la mobilisation.

Depuis, les écarts se sont encore creusés, certaines organisations jugeant même la plateforme de revendications, rédigée à huit au plus fort du mouvement, « trop large ». AP

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents