Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Lu dans l’Huma

Publié le 22 Août 2009, 23:00pm

Catégories : #ailleurs


Désarmement : vers un virage stratégique ?
Par Francis Wurtz (1)


J’ai déjà consacré ma dernière chronique à la question du désarment. Je n’hésite pas à y revenir aujourd’hui parce qu’une opportunité de relancer une dynamique positive en ce domaine semble se dessiner et qu’il serait irresponsable de ne pas s’en saisir à plaines mains.
Un rapide rappel de quelques données s’impose à ce propos. Il existe, à Genève, une enceinte internationale créée en 1979 : la conférence du désarmement. L’activité qui s’y mène est, en quelque sorte, le baromètre des efforts de désarmement en cours dans le monde. Or, depuis 13 ans, la conférence était au point mort. Sa dernière réalisation fut l’adoption, en 1996, du traité d’interdiction complète des essais nucléaires : 180 États l’avaient signé, mais un trop petit nombre l’a ratifié pour qu’il puisse entrer en vigueur. Le (mauvais) exemple était venu de haut : en 1999, le Sénat américain l’avait brutalement rejeté. Puis vint l’ère George Bush…
Depuis, plus rien, si ce n’est la décision des États-Unis de sortir du traité antimissile balistique et de lancer le bouclier antimissile !
Dans ce contexte, en moins d’une décennie, les dépenses militaires ont fait un bond de 45 % dans le monde et de 66,5 % aux États-Unis, dont le budget militaire équivaut presque à celui de tous les autres pays réunis !
Le coût de la guerre d’Irak s’avère 15 fois supérieur aux prévisions des experts du Congrès américain. Au nom de la « guerre contre le terrorisme », tout devenait possible, le pire était banalisé. L’Union européenne se laissait contaminer par ce poison militariste : sa doctrine stratégique rédigée en juin 2003 – alors que George W. Bush célébrait sa « victoire » en Irak – en est profondément imprégnée. La prolifération nucléaire s’est étendue dans les régions les plus sensibles. À la Conférence du désarmement, seul restait le souvenir des utopies du passé.
Ce n’est que depuis quelques mois, marqués en particulier par plusieurs initiatives retentissantes du président Obama appelant à travailler à « un monde sans arme nucléaire » - discours de Prague en avril, voyage à Moscou en juillet…-, que les choses se décantent à Genève. On y reparle de la démilitarisation de l’espace, de l’interdiction de la production de matières fossiles à des fins militaires, des garanties de sécurité à fournir aux États-Unis non nucléaires…
Du coup, on se remet à espérer une réussite de la conférence de révision du traité de non-prolifération nucléaire (TNP), à New York, l’an prochain. On se remet à croire à un virage stratégique dans la façon dont les principaux décideurs de la planète voient les enjeux de la sécurité internationale. Tout cela ne fait pas disparaître comme par enchantement les énormes obstacles à l’instauration d’un ordre mondial plus pacifique, plus juste ! La plaie ouverte du problème palestinien, la dramatique impasse de la guerre en Afghanistan, la menace iranienne sont là pour nous rappeler l’immensité des défis à relever.
Une annonce de changement de cap en matière d’armement nucléaire peut, cependant, permettre d’ouvrir d’autres horizons. Plus vite, plus largement, plus profondément nous réussirons à engager nos concitoyens, en France, en Europe, dans le monde, sur le terrain du combat pour le désarmement, et davantage s’imposeront des thèmes de réflexion et de mobilisation trop longtemps passés au second plan : désarmement nucléaire mais aussi respect du traité sur la limitation des missiles antibalistiques (ABM) de 1972 et de celui sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) de 1990 ; interdiction effective des armes biologiques et chimiques ; mise en exergue du lien entre désarmement et développement ; affirmation de la primauté du droit sur la force…
(1) Député honoraire au Parlement européen.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents