Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


les trois glorieuses, suite

Publié le 1 Août 2009, 23:00pm

Catégories : #histoires et histoire

27 juillet ; les étudiants républicains dans la rue

Les leaders étudiants se sont répartis Paris.

Dès le matin, Danton dispose d’environ 5 000 à 6 000 hommes dans le faubourg Saint-Marcel où ils s’équipent dans les armureries.

Morhéry s’occupe sur la rive gauche de propager l’insurrection dans le faubourg Saint-Germain, de désarmer les postes qui s’y trouvent, de construire des barricades.

Sampoil, sur la rive droite, s’engage avec la colonne insurrectionnelle qui se dirige sur les Petits-Pères et la place de la Bourse.

Sur l’ordre de Fabre, Sabbatier, sonne le premier tocsin de l’insurrection à onze heures dans l’église des Petits-Pères, à deux pas des masses de la garde royale.

Danton fait construire la première barricade à l’entrée de la rue Montmartre. Il combat au marché des Innocents, à la place du Châtelet. Le soir, il prend part à une attaque qui rompt la ligne établie par l’armée de la Seine aux boulevards. Il permet ainsi aux insurgés du faubourg Saint-Antoine de tourner la position de l’Hôtel-de-Ville, ce qui va avoir une grande influence sur le sort du combat.

Le premier rassemblement vraiment insurrectionnel est formé le 27 au soir au faubourg Saint-Marcel, par Vimal et d’autres lieutenants de l’Association.

Il y a là :

* évidemment les étudiants de l’Association de Janvier,

* les républicains de la trempe de Raspail, Blanqui, Trélat… ,

* des bonapartistes de gauche souvent membres de la Charbonnerie,

* beaucoup de victimes de la crise économique comme l’a analysé Ernest Labrousse.

Les étudiants et ouvriers de l’association de Janvier dirigée par Morhéry ont dressé les premières barricades. En début de soirée, le rassemblement du faubourg Saint-Marcel dirigé par Vimal et d’autres lieutenants de l’Association présente déjà l’aspect d’une insurrection de masse. L’armée tire. Des hommes tombent au milieu des rues.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents