Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Non aux JO

Publié le 25 Juillet 2009, 23:01pm

Catégories : #parti de gauche

Le PG Rhône-Alpes contre le soutien de la région aux JO d'Annecy.

Le Conseil Régional Rhône-Alpes a voté son soutien au projet d'accueil des Jeux Olympiques de 2018 à Annecy les 8 et 9 Juillet dernier. Les élus du groupe Parti de Gauche & Apparentés n'ont pas souhaité entériner cette démarche et se sont prononcés contre le soutien de la candidature de la ville d'Annecy.

D'abord le groupe PG&A note qu'aucun dossier complet et détaillé ne permet de prendre une décision éclairée.
À cela s'ajoute le fait que des communiqués émanant de la Région ont indiqué qu'elle soutenait sans réserve les villes candidates (Grenoble et Annecy), sans que jamais le Conseil Régional n'ait été consulté. Défendre à tout prix la candidature d'Annecy sous prétexte que cette ville se situe en Rhône-Alpes n'a, dans ces conditions, aucun sens.

Le débat qui se pose est-il pour ou contre les Jeux Olympiques ? Nous ne le croyons pas. Des rencontres amateurs, fraternelles et sportives entre les peuples où chacun se connaît et se reconnaît nous paraissent être de bon augure, et ce quelle que soit leur localisation. Mais est-ce cela aujourd'hui « l'esprit des Jeux » ?
Hélas non : Marchandisation du sport, performance à tout prix, développement envisagé dans une logique concurrentielle entre les territoires, aucune visibilité à moyen et long termes en matière d'aménagement du territoire, empreinte écologique inconnue, impact environnemental non évalué, investissements publics faramineux sans lendemain, pilotage de la candidature opaque… Comment parler de véritable développement durable et garantir la mise en œuvre de l'intérêt général dans pareille situation ?

 Les Conseillers Régionaux du groupe Parti de Gauche & Apparentés estiment donc qu'il aurait été bien plus raisonnable d'attendre que la candidature soit validée et que nous accompagnions ensuite les infrastructures relevant effectivement de l'intérêt général et des priorités régionales dans la mise en œuvre de nos compétences. Au passage cela aurait permis d'économiser 2,5 millions d'euro, en ces temps où les crédits publics sont rares, cela n'est pas négligeable.


Pour l'ensemble de ces motifs, le groupe PG&A a voté contre cette délibération.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents