Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


du rififi à RFI...

Publié le 14 Juillet 2009, 22:45pm

Catégories : #médias

Communiqué de la commission médias - Parti de Gauche


Le Parti de Gauche s'alarme des attaques portées à l'audiovisuel public ainsi que des menaces qui pèsent sur l'indépendance de l'Agence France Presse.
Depuis sept semaines, RFI est en grève. Une mobilisation, la plus longue dans l'audiovisuel depuis 1968, qui ne s'essouffle pas. Les salariés protestent contre le plan social annoncé par la direction. Au programme : 206 licenciements, sur environ 1000 salariés, et la fermeture de certaines rédactions en langues étrangères jugées « non prioritaires ». Derrière cette mise à mal d'une vitrine de la France, on trouve un duo d'élite : Christine Ockrent, directrice générale de l'Audiovisuel extérieur, et Alain de Pouzilhac, son président, par ailleurs PDG d'un groupe de casinos. Chacun touche près de 310 000 euros annuels (primes et bonus non compris) - la voix et l'image de la France dans le monde n'ont pas de prix ! - pour détruire un fleuron radiophonique et faire la part belle à France 24, un CNN à la française sous-financé. Comment déshabiller Pierre pour habiller Pau…  Les salariés attendent toujours que l'Elysée daigne nommer un médiateur dans cette histoire. Après France inter et France Télévisions, la sape du service public audiovisuel se poursuit.

Il en va de même à la source de l'information. L'Agence France-Presse, qui est non seulement à l'origine de la grande majorité des informations diffusées en France mais également l'une des trois seules grandes agences de presse au niveau mondial, est aujourd'hui menacée dans son indépendance et même son existence, sous sa forme actuelle. L'AFP est dotée d'un statut unique, défini par une loi de 1957 destinée à garantir son indépendance structurelle à l'égard des pouvoirs publics et de tout autre « groupement idéologique, politique ou économique ». Aujourd'hui, des projets bien avancés menacent le statut et l'indépendance d'une entreprise qui est unique en son genre, à savoir ni publique, ni privée. Il serait notamment question de transformer, voire d'abolir, le statut garanti par le parlement afin de permettre la transformation en société anonyme et l'entrée d'actionnaires. Au risque de voir l'ensemble de l'information destinée aux citoyens sous la coupe d'intérêts privés ou étatiques.

Le Parti de Gauche appelle donc les citoyens à soutenir les luttes des salariés de l'audiovisuel public et de l'AFP pour défendre l'indépendance et le financement du service public et maintenir ainsi les espaces de liberté et de diversité de l'information indispensables à toute démocratie.

Pétitions en ligne : http://www.sos-afp.org/ et http://rfiriposte.wordpress.com/

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents