Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Retour vers le futur

Publié le 21 Mai 2009, 23:01pm

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

 

Vous avez remarqué ? On n’arrête pas de fêter des anniversaires. Ces jours-ci, c’est la fête à un « opéra-rock » qui nous a bien fait balancer, du temps que vous et moi, on avait à peine ça, sinon moins ! C’était Michel Berger qui l’avait écrit, et ça s’appelait Starmania. Si j’en crois les gazettes, ça s’appelle toujours Starmania. Il se trouve que cette chose complètement décalée quand elle est sortie, a trente ans, là, maintenant. Eh oui, 30 ans, ça nous rajeunit, pas, pas vrai mâme Michu ? Et comme ça se fait dans ces cas-là, on lui fête son « anniv » à l’opéra-rock. L’occasion est trop belle. Il faut se replonger dans ces années-là, et se souvenir de ce qui se disait sur cette scène-là. En gros, on nous parlait d’un type revenu de tout, façon Tapie, qui aurait voulu être un artiste, si je vous le dis ! et de chanteuses déçues au fond des bistrots, et aussi de quelques jeunes gens pas bien fréquentables, et qui s’en vantaient, en plus. Mais si, fredonnez-le, cet air-là, vous allez voir, les années 2000 n’ont rien inventé.

brigitte blang pg57

 

 Ça faisait comme ça :

 

« Quand on arrive en ville,

Tout l’monde change de trottoir…

… Mais quand ils voient du sang sur nos lames de rasoir,

… c’est la panique sur les boulevards… »

 

Et puis ça disait aussi

« Nous, tout c’qu’on veut c’est être heureux,

Être heureux avant d’être vieux

On n’a pas le temps d’avoir 30 ans… »

 

Tout comme aujourd’hui, à bien y réfléchir, tout comme hier aussi, quand on s'appelait James Dean, ou Brando, ou Balavoine, et peut-être même tout comme demain, va savoir…

 

brigitte blang pg 57



Quand tout l'monde dort tranquille
Dans les banlieues-dortoir
On voit les zonards
Descendre sur la ville
Qui est-ce qui viole les filles
Le soir dans les parkings?
Qui met l'feu aux buildings?
Toujours les zonards
Alors...
C'est la panique sur les boulevards
Quand on arrive en ville


Quand on arrive en ville
Tout l'monde change de trottoir
On n’a pas l'air virils
Mais on fait peur voir
Des gars qui se maquillent
Ca fait rire les passants
Mais quand ils voient du sang
Sur nos lames de rasoir
Ca fait...
Comme un clair dans le brouillard
Quand on arrive en ville...

{ refrain }

Nous
Tout c'qu'on veut c'est être heureux
Etre heureux avant d'être vieux
On n'a pas l'temps d'attendre d'avoir trente ans
Nous
Tout c'qu'on veut c'est être heureux
Etre heureux avant d'être vieux
On prend tout c'qu'on peut prendre

en attendant


Quand on arrive en ville
On arrive de nulle part
On vit sans domicile
On dort dans les hangars
Le jour on est tranquille
On passe incognito
Le soir on change de peau
Et on frappe au hasard
Alors...
Préparez vous pour la bagarre


Quand on arrive en ville

Quand la ville souterraine
Est plonge dans le noir
Les gens qui s'y promnent
Ressortent dans des brancards
On agit sans mobile
Ca vous parait bizarre
C'est p't être qu'on est débile
C'est p't être par désespoir
Du moins

C'est c'que disent les journaux du soir
Quand on arrive en ville...

{ Refrain }


Quand viendra l'an 2000
On aura quarante ans
Si on vit pas maintenant
Demain il s'ra trop tard
Qu'est ce qu'on va faire ce soir ?
On va p't être tout casser
Si vous allez danser
Ne rentrez pas trop tard !
De peur qu'on égratigne vos Jaguars...
Préparez vous pour la bagarre
C'est la panique sur les boulevards
Quand on arrive en ville

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ruru 03/06/2009 19:10

Quoi ? Rêve-je ? Que vois-je ?Jimmy Dean qui fume une cigarette de drogue sur une affiche ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents