Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


un appel d'hélène franco

Publié le 29 Avril 2009, 23:00pm

Catégories : #front de gauche

Cher(e)s camarades du PCF, du PG, de la GU et de la GA,


 Vous trouverez ci-dessous des détails sur le placement en rétention, à Gray, d'une famille russo-arménienne. Il y a deux enfants de quatre mois et neuf ans (!!!) qui sont retenus avec leurs parents. Vous trouverez aussi l'interpellation que j'ai envoyée au Préfet de Haute-Saône, avec copie à Eric Besson, son directeur de cabinet et Claude Guéant. Je vous recommande de faire de même, au nom du Front de gauche. Vous trouverez les coordonnées utiles en fin de mail.

 

 Un bébé de 4 mois en rétention !

La commission nationale de déontologie et de la sécurité (CNDS) publie son rapport et écrit :

«  Par ailleurs, la Commission recommande d’inclure dans le CESEDA l’interdiction absolue de placement de mineurs dans un local de rétention administrative, compte tenu des exigences limitées de la réglementation à l’égard de ce type de structures et de leur inadaptation à l’accueil des enfants. »

http://www.cnds.fr/rapports/ra_pdf/Etude_Mineurs.pdf .

 

Monsieur BAKHSHIYAN est Arménien, son épouse est Russe, leur bébé aura quatre mois le 2 mai, et Alexandre, l'aîné, a 9 ans. Mercredi matin, 28 avril 2009, à 6 h du matin, Maria, la maman, son bébé, son fils très bon élève à l'école de Gray (Haute Saône) et le papa Sergey Bakshiyan ont été arrêtés chez eux. À midi, ils arrivaient à Nîmes.

On laisse imaginer à nos lecteurs la brutalité qu’a subie cette famille. Cueillie avant l’aube, les enfants arrachés au sommeil par l’intrusion de la police, immédiatement placés dans un véhicule et hop ! départ pour Nîmes, à l’autre bout de la France. Le bébé a-t-il eu droit à un biberon, à des couches ? Rien ne nous le dit.

Alors que leur avocat, Me Colle, a déposé un recours devant la cour d'Appel à Nancy, ils sont traités comme des criminels dangereux qu’il faut absolument mettre hors d’état de nuire.

Les policiers, le préfet, le ministre ne doivent pas avoir lu la recommandation de la CNDS.

Ou bien la politique du chiffre, la culture du résultat, la poursuite de la chasse aux familles, aux jeunes scolarisés, aux travailleurs sans papiers justifie l’enfermement d’un bébé de quatre mois et de sa famille !

D’un côté des mots, des recommandations et de l’autre la sinistre réalité.

À nous de protester vigoureusement pour que les recommandations de déontologie deviennent des actes au lieu de rester lettre morte.

Faxez, écrivez, mailez à la préfecture de Haute Saône pour dire votre indignation.

prefecture@haute- saone.pref. gouv.fr

Tel 03 84 89 18 00   Fax 03 84 89 18 18 

 

 

Monsieur le Préfet,  

 Je souhaite vous exprimer ma plus vive émotion à l'annonce du placement en rétention de la famille Bakhshiyan, deux enfants de 9 ans et 4 mois (!) et leurs parents. Je réagis d'abord en tant que tête de liste du Front de gauche dans la circonscription Est aux élections européennes, en me promettant, une fois élue au Parlement européen, d'agir pour que ce type de situation inhumaine et dégradante, à la fois pour ceux qui ont à la subir et pour les valeurs mêmes de notre République, ne puisse plus jamais se reproduire.   

 Je réagis aussi en tant que juge des enfants, en me permettant de vous rappeler, Monsieur le Préfet, que la privation de liberté doit être, pour un enfant, selon les termes mêmes de la Convention internationale des droits de l'Enfant « exceptionnelle et d'une durée aussi brève que possible ».  

 Aussi, je vous demande avec conviction et insistance de bien vouloir libérer le plus rapidement possible la famille Bakhshiyan.  

 Veuillez croire, Monsieur le Préfet, en l'expression de mon respect républicain.

   Hélène Franco, tête de liste de la liste Front de gauche aux élections européennes dans la circonscription Est

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents