Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


c'est le jour des voeux

Publié le 1 Janvier 2009, 00:00am

2008 s’en est allée, et on essaiera de l’oublier, ou du moins d’en oublier ce qu’elle a eu de pas bien mirifique. La crise, qu’on a vu débouler avec ses gros sabots, mais que les gars qui tiennent les cordons des bourses, eux, faisaient semblant de découvrir. La guerre, la guerre toujours recommencée, à Gaza, en Afrique, en Irak, en Afghanistan, le Pakistan et l’Inde qui semblent attendre le tout petit détail qui va embraser tout ça. Les usines qui ferment, les patrons voyous, les hôpitaux au bord de l’implosion, les écoles qui ne valent pas mieux, les suicides en prison, les morts de froid dans la rue… Si c’est ça le 21ème siècle, merci bien, on aurait mieux fait de garder le vieux… Sans compter tous ces gens formidables qui s’en sont allés, Aimé Césaire, Guillaume Depardieu, Myriam Makeba, Yves Saint-Laurent, Paul Newman, Alain Robbe-Grillet, Sydney Pollack, Youssef Chahine, Richard Wright, Raymond Forni, Jules Dassin, Germaine Tillion, Mahmoud Darwich qui n’aura pas vu à Gaza ce que nous voyons aujourd’hui, et tant mieux pour lui. Alors, bien sûr, vous me direz qu’il y en a eu aussi quelques autres pour faire l’équilibre, à commencer par Jörg Haider, le néo-nazi autrichien, qui semblait avoir oublié le sens du triangle rose dans les camps, et là, il y a juste une semaine, Huntington, le chantre du Choc des civilisations. Ce n’est pas bien de se moquer des morts ? Leurs familles doivent être dans le chagrin ? Oui, je sais. Mais les familles des petits palestiniens aussi pleurent et tout le monde s’en fout, alors… Moi aussi, je m’offre le luxe d’avoir des indignations sélectives.

Alors, malgré tout ça, à toutes et à tous, une belle année 2009. Une année en forme de paix universelle, de justice sociale, d’équité réelle, de droits reconnus, de faim vaincue, d’enfants instruits, de femmes épanouies,  de dictateurs abolis, de poètes anoblis, de chansons colorées, de slogans ambitieux, d’utopies réjouissantes, de rêves enthousiastes, une année sans manif, car on n’en aura plus besoin ! une année d’où auront enfin disparu la charité, la pitié, la compassion pour laisser place à l’égalité, à l’honnêteté, à la fraternité, à l’humanité, tout simplement. Alors, puisque ça se fait, paraît-il, Belle Année à vous tous !

brigitte blang pg57

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents