Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


avec un peu de retard

Publié le 9 Décembre 2008, 00:00am

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

Alain Serres,

écrivain pour la jeunesse, directeur des éditions Rue du monde


Pas de Crizz dans mon salon !

Ce matin, le Salon du livre et de la presse jeunesse ouvre ses portes à Montreuil. C’est le 24e auquel je participerai, avec toujours le même bonheur : des milliers d’enfants, de rencontres, de débats nous y attendent.

Enthousiasme au cœur, mais peur au ventre aussi ! Cette année, des loups, des vampires et autres monstres en papier arpenteront les allées du salon ; la peur en est le thème central. Mais j’aurai surtout peur d’une étrange bestiole dévoreuse de talents, semeuse de malheurs, l’angoissante Crizz ! Peur que cette créature ne terrorise les familles, les contraignant à garder leur tirelire pour les mauvais jours. 40 % des acheteurs de livres déclarent qu’ils vont devoir réduire leurs achats… Si les petites maisons, indépendantes des grands groupes de l’édition comme l’est la nôtre devaient voir leurs ventes baisser, ne serait-ce que de 5 % à 8 %, elles seraient nombreuses à passer sous la ligne rouge. Et les banques ne les suivraient pas.

L’indépendance est aussi en danger du côté des libraires. Il existe en France des centaines de librairies qui travaillent loin des impératifs de rentabilité des grandes enseignes. La santé de ces passeurs de littérature est fragile. J’en connais plusieurs qui ne tiennent au sol que par un fil, en cette fin d’année. Ce sont pourtant leurs tables expertes qui présentent en premier lieu notre travail au public.

Et si l’impitoyable Crizz devait marquer des points combien de projets partiraient se faire fabriquer en Chine pour être plus compétitifs ? Les chiffres viennent de tomber : l’impression de livres français en Chine a fait un bond de 47,3 % en 2007. Et à l’heure précise où j’écris ces lignes, j’apprends que le groupe auquel appartient notre imprimeur vient de se déclarer en cessation de paiement…

Pourvu que les créateurs, les professionnels indépendants, les éducateurs et les parents qui rêvent de liberté pour leurs enfants soient plus forts que les griffes dorées de Crizz ! Sinon quels livres croyez-vous que les éditeurs vont retirer de leurs programmes 2009 ? Les plus originaux, bien sûr, les moins immédiatement vendeurs. Voilà comment la récession fait régresser la création. Je pense très concrètement à tous ces jeunes auteurs et illustrateurs avec lesquels notre maison travaille au quotidien, et pour lesquels vivre de leur talent est déjà difficile. Désespérant parfois.

Allez les enfants, Allez les parents ! Emparez-vous de bons livres qui vont vous vitaminer l’audace, la sensibilité artistique, et vous muscler l’esprit pour affronter l’abominable Crizz ! On ne va quand même pas laisser le monstre nous dévorer tout crus !

parmi ces librairies si importantes, celle-ci, là au dessus, à Strasbourg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents