Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Haïti, rue du Monde...

Publié le 6 Décembre 2008, 00:00am

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

Enfants, il faut que vous sachiez…

 

Alain Serres, écrivain pour la jeunesse, directeur des Éditions Rue du Monde

 

En Haïti, pays le plus pauvre du continent américain, on a le droit de poser des écoles sur des pentes de terre qui se changent parfois en flots boueux  et meurtriers : 93 enfants ont ainsi été ensevelis, ce mois-ci. Faut-il en parler aux enfants ?

Dans le monde, ils sont plus de 93 millions d’enfants à être privés d’école primaire, 500 000 à manquer de vitamine A au point de perdre la vue alors qu’une gélule quotidienne ne coûte que 1,5 centime d’euro. Comment le taire ?

Inlassablement, l’UNICEF, les ONG nous interpellent. Elles nous disent aussi que parfois, peu à peu, des chiffres évoluent dans le bon sens ; en dix ans, le nombre de décès liés à la rougeole a été divisé par dix en Afrique. Mais l’aide mondiale aux pays en développement est toujours dérisoire et la France ne se situe qu’au 18e rang des États donateurs…

Faut-il dire tout cela aux enfants ? Nous pensons que oui. Nos livres font ce pari de la vérité, mais de la vérité aussi sur nos indestructibles espoirs. À quoi bon pointer du doigt les douleurs de l’humanité, si nous sommes incapables d’offrir quelques bouquets d’espoir à nos jeunes lecteurs ? Les collégiens que je rencontre sont en quête de cette part de lumière. Le sourire juste et modeste d’Obama leur en donne beaucoup. L’affiche que nous venons de sortir à son effigie pour dire que le monde sera multicolore les enchante. Quelle belle victoire en effet sur l’obscurantisme ! Un homme noir à la tête du plus riche pays du monde ! Peut-être un jour un Amérindien ? Ou, qui sait, un sans-terre, un sans-rien ? Vous imaginez la révolution ? Les pauvres à la tête du monde ! Les vitamines A et toutes les vitamines alphabétiques dans les mains des écoliers de la planète… Des mamans qui font des bébés toujours sous contrôle médical et qui n’en meurent jamais… la guerre, oui mais juste celle de l’entraide : le pays le plus solidaire gagne la photographie en couleur de la plus solide des écoles d’Haïti… Un vrai conte de Noël !

Et si ça servait à cela aussi les livres pour enfants ? À dire entre nos lignes et nos images  que, devenir grand, c’est apprendre à ne pas accepter  que le monde demeure en l’état. Ne jamais accepter  que nos utopies d’enfance puissent un jour souffrir de lassitude paralysante.

Ne jamais accepter que, durant le temps de lecture de ce seul article, 26 enfants soient morts de pauvreté.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents