Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


CONTRE, BIEN SÛR

Publié par jcv sur 15 Octobre 2008, 20:50pm

Catégories : #à gauche - toutes !

"Pourquoi faut-il voter contre le plan gouvernemental ? Evidemment personne ne souhaite l’effondrement du système bancaire. Mais son sauvetage ne peut–être un simple exercice technique destiné à garantir les actifs des spéculateurs qui continuent leur sale besogne, que leur banque soit nationalisée ou pas. Le minimum vital pour l’économie du pays est que soit annoncé en même temps un plan de protection de l’économie productive, un plan de soutien à l’activité économique et de protection des salariés. En même temps. On ne peut gérer selon deux logiques la situation. Pour les banques les méthodes du collectif, pour l’économie réelle et les travailleurs les recettes du libéralisme…  qui ont conduit les banques là où elles sont. Pas de plan de protection des banques sans plan de protection des gens. Pas de bouclier bancaire sans bouclier social. Non seulement le plan gouvernemental ne prévoit rien à ce propos mais la seule annonce faite concernant les travailleurs est que le travail du dimanche va être généralisé et donc que la dérégulation du « marché du travail » continue. Voter contre le plan gouvernemental c’est laisser à l’exécutif la responsabilité de ses décisions. De toute façon elles s’appliqueront. S’abstenir c’est dire que l’on ne peut approuver, certes, mais qu’on ne peut condamner non plus. C’est mettre un doigt dans la logique « d’union nationale » que voudrait Nicolas Sarkozy. L’union nationale, c’est la fin du droit de critique, la fin du débat, la solidarité sans alternative, une sorte de mise entre parenthèse volontaire de la démocratie. Un plan de sauvetage des banques, et d’elles seules, mérite-t-il cet effacement des contradictions et objections que cette exclusivité d’intérêt met en scène ? Je ne suis pas d’accord du tout. Certes, je peux admettre que des situations particulières nécessitent une telle union. Par exemple si la patrie républicaine était en danger du fait d’une invasion ou bien si le régime républicain était menacé par des putschistes. Mais le cas présent n’a rien à voir avec cette situation. La difficulté de ce que nous affrontons nécessite au contraire le débat et non son extinction."

Jean-Luc Mélenchon ....camarade et ami de PRS57
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Heureusement Marc Dolez a voté contre il sauve l'honneur fait il rappeler qu'il est signataire de la motion C alors camarades si nous voulons sortir le PS de l'ornière libérale il faut voter pour la motion C.  Alain
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents