Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


chez le cactus

Publié le 10 Octobre 2008, 23:00pm

Catégories : #humour

LES CHRONIQUES DU SARKOZYSME ET AUTRES

L’assomption

Ce vendredi 15 août 2008, Madame Marie s’éveilla de mauvais poil. Son mari, le pauvre Joseph, n’avait jamais été bon à quoique que ce soit, sauf à assumer les fonctions de prince consort, à l’égal de Philippe d’Edimbourg, triste référence. Il n’était même pas le père du fils de la famille, à en croire les racontars. Ce garçon, Jésus, donnait bien du souci à sa mère. Il ne s’occupait que de politique, et dieu sait où ça le conduirait.

Dans le monde, c’était pire. Son patron, Monsieur Ehud, s’avérait aussi corrompu que belliciste. Le patron du patron, Monsieur Georde W., était un imbécile sanguinaire. Le célèbre chanoine Monsieur Nicolas poussait son peuple à la misère.

La paix branlait dans le manche. En Géorgie, les amis de Monsieur George W. brandissaient les sabres pour des raisons territoriales. De leur côté, Messieurs Vladimir et Dmitri montraient les dents, qu’ils avaient fort acérées. Enfin le Dalaï Lama, un vieux religieux politicien, faisait des bulles un peu partout et répandait de l’huile sainte. "Putain ! s’écria pieusement Madame Marie, Putain ! Y’en a vraiment marre !". Et elle s’envola dans les azurs.

Edvige et le taser

 Monsieur le Chanoine-Président, demanda obséquieusement Monsieur Claude, le secrétaire, que pensez-vous d’Edvige ?

 Edvige ? Attendez, mon brave, je vais voir ça.

Monsieur Nicolas feuilleta son agenda et chercha.

 « Voyons. Cécilia…Non, c’est périmé. Carla…Oui, je trouve bien Carla, mais pas d’Edvige dans mes relations. Vous devez faire erreur, jeune homme ! »

 Monsieur le respecté Chanoine-Président, Edvige n’a pas l’honneur d’être une dame de vos amies, mais un super fichier. Elle vous permettra de tout savoir sur tout le monde, de connaître les opinions, les religions ou l’absence de religion, les goûts alimentaires, les préférences sexuelles, les numéros de téléphone, les relations, les vices et les fantasmes, la couleur des yeux, la propreté des pieds, les intentions crapuleuses, les réponses aux sondages, les adresses des maîtresses et des amants, les notes en classe, les ulcères d’estomac, les casiers judiciaires, le fonctionnement intestinal, les rêves érotiques, l’assiduité aux offices, le bulletin de vote, l’intensité de l’amour qu’on vous porte. Et bien d’autres choses encore !

 Ah, mon brave, voilà qui est bien ! Venez, que je vous pince l’oreille paternellement ! Mais comment obliger mes sujets à se conformer en tous points à mes désirs ?

 Le taser, très honoré chanoine, le taser ! Quel trublion incivique résisterait à une décharge de 2 milliampères sous 50.000 volts ?

 Avec Edvige et le taser, vénéré Président, le peuple vous aimera à partir de l’âge de 13 ans !"

Monsieur Nicolas pensa ainsi s’assurer une popularité sans faille pour la durée de son quinquennat. Il se trompait.

  jacques franck

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents