Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


tous ensemble, tous ensemble...

Publié le 21 Septembre 2008, 22:45pm

Catégories : #un petit tour chez les socialistes

Une rencontre s’est tenue samedi 20 septembre de 10h à 12h30 entre une délégation de Trait d’Union / Forces militantes (Mélenchon, Dolez...) et une de Reconquêtes ( Emmanuelli, Hamon...). La délégation Trait d’Union / Forces militantes était composée de François Delapierre, Jérôme Guedj, Pascale Le Néouannic, Robert Spizzichino, Nicolas Voisin. La délégation de Reconquêtes (représentant aussi Changer ! et D’abord redistribuer les richesses) était composée de Pascal Cherki, Frédéric Hocquard, Roberto Romero.


Trait d’Union et Forces militantes ont déjà rédigé leur projet de motion politique pour le congrès mais ne mettent aucun préalable quant à la rédaction commune d’un nouveau texte avec les contributions Reconquêtes (Hamon, Emmanuelli), Changer ! (Lienemann, Quilès) et D’abord redistribuer les richesses (Filoche).

Par contre, pour cette rencontre, les contributions Reconquêtes (Hamon, Emmanuelli), Changer ! (Lienemann, Quilès) et D’abord redistribuer les richesses (Filoche) ont doté leurs représentants d’un mandat impératif. Ce mandat est le suivant : proposer à Trait d’Union / Forces militantes de rejoindre une motion préparée par leurs trois contributions autour des 6 points de la lettre adressée il y a 15 jours aux signataires des autres contributions, sachant que la rédaction de la motion serait confiée à une personne unique issue de Reconquêtes, et qu’une relecture serait possible lundi ou mardi prochain. D’ici là, il serait possible d’adresser des remarques et contributions à ce rédacteur unique.

Trait d’Union et Forces militantes ont indiqué leur désaccord avec cette proposition de méthode de travail. Ils ont plaidé pour avoir immédiatement un échange politique sur les points principaux de la motion, afin d’identifier ses axes forts et écarter éventuellement les rares points de divergence qui pourraient exister. Ils ont proposé que débute ensuite une écriture en commun du texte débouchant sur un premier document samedi soir. Ce travail pourrait être assez rapide dans la mesure où le projet de motion TUFM était rédigé et qu’il serait aisé de réaliser une synthèse avec le texte Reconquêtes, Changer ! et D’abord redistribuer les richesses.

Les trois représentants de Reconquêtes ont répété qu’ils ne modifieraient en aucun cas la méthode de travail qu’ils avaient définie lors du regroupement de leurs trois contributions. Ils ont souligné que ce point n’était pas dans la discussion. En conséquence il n’a pas été possible de s’accorder sur la méthode de travail.

La discussion a pu néanmoins se poursuivre sur les idées essentielles qui pourraient être celles d’une motion commune. Un rapide tour d’horizon (une heure) a permis de dresser l’état suivant des convergences et divergences :


Alliances :

Accord complet sur la nécessité du rassemblement de la gauche et d’elle seule, « sans ennemi à gauche », en excluant l’alliance au centre. Refus partagé des alliances à la carte.


Partage des richesses :

La délégation de Reconquêtes ne connaît pas le détail de cette partie confiée à Liêm Hoang Ngoc. Elle estime qu’elle doit s’articuler autour de deux grands axes : l’impôt redistributif et la question salariale. Ces points font consensus entre nous. En revanche nous ne parvenons pas à nous accorder sur deux autres points.


Libre échange

Accord sur la nécessité d’activer le tarif extérieur européen commun et sur la remise en cause du dogme libreéchangiste. Nous proposons d’intégrer à cette réflexion les taxes écologiques et notamment la taxe carbone.


Rôle de l’Etat :

Le terme de « planification écologique » gène nos interlocuteurs. Nous leur demandons d’en proposer un autre. Pour l’instant, ils ne trouvent aucune formule alternative et doivent continuer à y réfléchir.


Politique étrangère :

Accord sur le refus du choc des civilisations, le rejet des orientations agressives de l’OTAN. Accord sur le retrait d’Afghanistan (avec la formule « calendrier de retrait »).


Droits égalité :

Le contenu de cette partie n’est pas clair. Trois points seulement sont mentionnés : le mariage gay, le pluralisme des médias et l’encouragement à la pratique culturelle. Nous indiquons notre désaccord avec les formulations présentes dans la contribution Reconquêtes sur la politique d’immigration (quotas incluant regroupement familial et situations d’urgence). On nous indique que ces formulations peuvent être modifiées.


Grand parti de toute la gauche :

Débat et désaccords entre nous sur ce sujet.


Dépassement du capitalisme :

Désaccord de Reconquêtes qui craint de provoquer une division dans le parti sur la question du réformisme. Nous soulignons que le mot d’ordre de « régulation du capitalisme » est nettement insuffisant. Accord en revanche sur la mise en cause du capitalisme fauteur de crises.


Sixième République :

Reconquêtes d’accord avec notre proposition d’une Sixième République parlementaire de démocratie continue.


Grand Marché Transatlantique :

Reconquêtes partage notre analyse sur les dangers de ce projet (libreéchange + habillage institutionnel du choc des civilisations) mais refuse qu’il soit abordé dans la motion.


Europe :

Un échange a eu lieu sur la proposition « arrêt de la ratification du traité de Lisbonne ». Reconquêtes propose la formule suivante : « pour nous, après le vote des Irlandais, le traité de Lisbonne est mort ». Ils sont d’accord pour souligner le déficit démocratique de la construction européenne. Pour autant ils ne souhaitent pas rester sur les questions institutionnelles et veulent se concentrer désormais sur le contenu des politiques. Ils proposent d’axer cette partie sur les convergences sociales, l’emprunt européen, la remise en cause du libreéchange et la prise en compte de la croissance dans les objectifs de la BCE. Ils écartent nos propositions d’un SMIC européen ainsi que celle de l’indépendance de la Banque centrale.


Cette liste de questions n’est pas nécessairement exhaustive dans la mesure où la délégation de Reconquêtes n’avait pas avec elle le plan prévisionnel de leur motion. Nous avons donc proposé un nouveau rendezvous. Nos interlocuteurs n’ont pas pu nous proposer de jour ni d’heure mais nous ont promis de nous rappeler dès que possible. 

 

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, mais parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles » Sénèque

 (mon grain de sel)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
M...! Soyez un peu responsable! Bertrand Delanoë et Martine Aubry sont les propositions les plus interessantes pour notre parti (le PS! et non PRS). Vous n'arêtez pas de faire le jeu de Sarkozy et d'alimenter la machine à voter besancenot en ne cessant de dévaloriser le seul parti en situation de l'alternance
Répondre
B

Une fois de plus, les Z'Hubert's Brothers ont frappé! Toujours suffisamment courageux pour signer de leur nom, d'ailleurs! Et ça veut dire quoi, cette invective, au juste? On n'aurait plus le droit
d'être un peu en désaccord avec la ligne du parti? On devrait laisser faire et continuer à aligner les échecs comme des colliers de perles en applaudissant aux shows médiatiques de ceux qui se
croient parvenus? Il faudrait donc accepter que le parti redevienne monolithique, j'veux voir qu'une tête et gare à ceux dont les oreilles dépassent? Eh bien non. Il n'y a pas que deux motions
possibles pour Reims, figurez-vous! Et c'est plutôt pas mal, de débattre. Quant à être responsables, merci bien. Si être responsables, c'est cautionner la droitisation de notre si beau parti (celui
de François Mitterrand, l'inventeur de l'union de la gauche, excusez du peu!!!), je ne joue plus avec vous.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents