Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


Lu dans l’huma

Publié le 7 Juillet 2008, 23:00pm

Catégories : #à gauche - toutes !

Un nouveau parti de choc, et qui a de l’avenir…

 

« Alliance contre nature en Navarre.

Les  vacances d’été n’arrêtent pas les jeux politiciens, bien au contraire. Le dernier en date nous vient des Pyrénées-Atlantiques où les maires s’apprêtent à élire un nouveau conseil d’administration de leur association départementale. Présidé jusqu’alors par le député maire de Lourdios-Ichère, Jean Lassalle (MoDem), le conseil d’administration qui comprend 48 membres est au cœur d’un affrontement singulier. Deux listes sont soumises au vote des 548 maires du département. La première, conduite par le président sortant regroupe des maires de la famille UDF-MoDem. La seconde est une coalition UMP-PS conduite conjointement par Michel Hiriart, maire UMP de Biriatou et Michel Cassou, maire socialiste de Pardies-Piétat. La liste commune UMP-PS a proposé de mettre en place une présidence tournante où chacun des partis occuperait pendant deux ans la présidence. Jean Lassalle a refusé cet arrangement et Michel Cassou de préciser que la liste UMP-PS « est une liste de tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce refus ». Au moment où Sarkozy s’attaque au droit de grève, où l’UMP démolit les 35 heures à l’Assemblée nationale, Michel Cassou tente de justifier cette alliance : « Le but de l’association n’est pas qu’une formation politique en prenne le leadership ». Au PCF, Olivier Dartigolles, secrétaire départemental des Pyrénées-Atlantiques s’indigne de cette « alliance contre nature » qui « fragilise la gauche » et affirme « l’urgence à fixer une ligne clairement de gauche ». L’élection du nouveau président est, quant à elle, programmée pour le 18 juillet. » 

Mathilde Hamet

 

Pour être tout à fait clairs, et complets, reconnaissons que tout ça n'est pas vraiment nouveau. Souvenez-vous, en 2005 déjà, on nous faisait le coup des frères jumeaux d'accord sur tout, et d'abord sur le Oui au TCE. Je me souviens d'être intervenue en Conseil fédéral cette semaine-là, en demandant si la place d'un premier secrétaire du PS ne devait pas plutôt être AUX CÔTÉS des Français en colère, plutôt qu'en face d'eux, avec Sarkozy... trois ans plus tard, il n'a pas franchement avancé, le chariot.  (bb)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents