Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


réinventer la gauche, partie 3

Publié le 27 Juin 2008, 23:00pm

Catégories : #un petit tour chez les socialistes


3- Le traité de Lisbonne est mort, changeons de méthode

La méthode pratiquée pour engager dans la plus grande opacité la construction du grand marché transatlantique est une nouvelle démonstration du danger que font peser les procédures européennes menées hors de tout réel contrôle démocratique. L’Europe est d’abord malade de son manque de démocratie. Le diagnostic n’est pas nouveau. Mais il s’aggrave avec l’élargissement non maîtrisé à 27 Etats membres. Déjà antisociale dans ses politiques, a-démocratique dans ses procédures de décision, l’Union européenne a désormais une pratique autoritaire de la souveraineté limitée des peuples des pays membres. Ceux-ci n’ont plus d’autres choix que d’approuver les décisions prises au sommet. On l’a vu après le rejet du traité constitutionnel en France et en Hollande pourtant maintenu sous la forme du traité de Lisbonne. On le voit de nouveau avec le contournement arrogant du « non » irlandais à ce traité. En France, le chef de l’Etat refuse le référendum en avouant qu’il le sait perdu d’avance. Des parlementaires socialistes de la majorité du parti lui ont permis de réussir sa manœuvre en votant la réforme constitutionnelle à Versailles. Pensent-ils qu’on ne peut plus construire l’Europe avec le soutien du peuple ? Dans ce cas, il faudra dire comment ils entendent bâtir l’Europe sociale qu’ils appellent régulièrement de leurs vœux pieux. Sans la force de la participation populaire, aucun changement progressiste en Europe n’est réaliste. Celle-ci est en outre devenue indispensable à la survie du projet européen lui-même. Dans la conscience d’innombrables citoyens du continent ce dernier est largement discrédité parce que les politiques de l’Union européenne sont infligées avec arrogance, mépris et sectarisme par les eurocrates et les euro- béats comme les seules possibles sans discussion permise. Le niveau record d’abstention aux élections européennes en atteste partout, les « non » aux référendums populaires le disent sans détour. Quand sera connu en France le projet de grand marché transatlantique commencé en catimini cette tendance s’approfondira.

 

pour un mandat constituant au parlement européen

La reconquête démocratique de l’Union Européenne est à la fois la seule chance de faire prévaloir des objectifs socialistes en Europe et un préalable à la poursuite du projet européen. En premier lieu il faut respecter le non irlandais. Le traité de Lisbonne est mort comme est mort le traité constitutionnel dont il est la copie. Les Français ne doivent pas accepter la logique d’encerclement et de pressions sur les Irlandais. En second lieu il faut admettre que la négociation intergouvernementale à 27 sous la règle de l’unanimité ne peut pas fonctionner pour établir un projet d’organisation des pouvoirs européens. Il n’est pas vrai que la situation soit sans issue. Une solution simple existe, à portée de la main. C’est la démocratie. Il faut donner un mandat constituant au prochain parlement européen. Ce mandat institutionnel ne devra s’appliquer qu’aux seuls domaines dans lesquels les Etats membres ont déjà transféré leur souveraineté nationale à l’échelon européen. Dès lors la prochaine élection des députés européens prendra une signification politique de première force. Elle permettra une véritable réappropriation populaire du projet européen. C’est de cette façon que la plupart des Etats de l’Union se sont constitués dans l’histoire. Sinon quelle autre méthode employer maintenant que toutes les autres ont échoué ? L’impasse actuelle nous donne l’occasion d’un extraordinaire rebond. Nous pouvons faire naître enfin une véritable Europe, d’autant plus disposée à mener des politiques pour le peuple qu’elle sera fondée par le peuple.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents