Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


à la gare

Publié le 10 Juin 2008, 23:00pm

Catégories : #prs57

Ça se passe comme ça, ici et maintenant…


Vendredi soir, salle d’attente de la gare TGV de Metz. J’attends patiemment ma correspondance pour Paris. Assise sur un siège dont seul le fait qu’on peut s’y poser justifie le nom. Mais à part ça, des barreaux empêchent d’y être à plus de trois, ou éventuellement de s’y laisser aller à un moment de tendresse vers celui ou celle qui t’accompagne, si tu es accompagné. Finis les instants de grâce où  les amoureux de Brassens pouvaient choquer la Sainte Famille Machin ! On est là, les uns à côté des autres. J’essaie de lire un peu, quand tout à coup, un drôle de bruit de hoquet me secoue. Juste là devant, retenu par un coin de mur, un type, au bord du coma éthylique. Du mal à tenir sur ses pieds, il urine là debout. Je tente de secouer un peu le voisinage. Ben oui, toute seule, et pas bien épaisse en plus, je ne fais pas le poids. Dîtes, monsieur, on pourrait pas l’aider ce gars ? Madame, si on s’y met à plusieurs, on va bien réussir à le porter jusqu’aux toilettes là, juste à côté ? Le monsieur, il m’a toisée avec dégoût, et il a filé avec sa belle valise à 1000 balles, va savoir, des fois qu’elle serait éclaboussée. La dame, elle m’a dit qu’elle n’était pas assistante sociale. Je m’en doutais un peu, remarquez ! Les autres ont détourné la tête, vaguement gênés, ou je ne sais quoi, ont fait semblant de n’avoir rien vu, tiens donc… Après ? j’ai couru aux toilettes là, juste à côté. La dame de service, à ma question « Qu’est-ce qu’on peut faire ? » elle m’a dit : « Appeler la police… » Pardon ? La police ? Et pourquoi donc ? Il ne fait de mal à personne, à part peut-être à lui-même ce mec. Exhibitionnisme ? Même pas. Non, madame, désolée, ce n’était pas le sens de la question, et certainement pas la bonne réponse. Mais si vous voulez, je peux donner un coup de serpillière, ça je sais faire, j’ai de l’entraînement.  Je suis retournée me coincer dans ce truc qu’on appelle « banc », même si ça n’y ressemble pas. Entre temps, le gars s’était rassis, et endormi. La fille des WC, elle a fini par se pointer, avec son balai à franges. Elle m’a lancé un demi-sourire, un sourire humain. Je me suis sentie moins seule. Le haut-parleur annonçait que le train pour Paris arrivait. J’ai été mal pendant tout le trajet. J’aurais dû faire quoi ? Détourner pudiquement le regard, moi aussi ? Appeler le Samu ? Tu parles, au mois de juin… J’habite un pays magnifique, patrie des droits de l’homme, un pays qui donne à la Terre entière des leçons de savoir-vivre et de bonne tenue, un pays dont le Président est à lui tout seul le symbole du bon goût et de la maîtrise de soi. Un pays où des pauvres types en sont là. Et où la solidarité simplement humaine n’a plus de sens. Où chacun se ferme comme une huître, planqué sous ses écouteurs, vous avez vu, quand vous demandez un renseignement à un quidam dans la rue, d’abord, il enlève le casque, et il vous demande de répéter. Même dans le métro, on ne se marre plus avec les autres. J’habite un pays triste, et ça me fait triste aussi. Pas vous ? J’habite un pays où des gamins de cinquième se pointent enroulés dans des drapeaux bleu-blanc-rouge. Fiers comme des poux d’une équipe qui n’est même plus foutue de les faire rêver. Ça aussi, ça me fait triste. Parce que sorti du phénomène médiatique, bien humain pour des petits mômes qui aiment le foot, je n’arrête pas de me dire, une fois encore, une fois de plus, (une fois de trop ?) : elles sont parties où nos fameuses valeurs ? Et tiens, pari stupide s’il en est, même si cette équipe devait gagner, ce qui serait plutôt sympa, combien vous misez sur l’amitié soudaine entre tous les Français, les colorés, les fromages blancs, tout ça ? Vous misez ? ben dîtes donc, vous aimez le risque, vous alors !

brigitte blang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents