Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


y avait une erreur!

Publié le 29 Mai 2008, 23:01pm

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

 

Une erreur, en effet ! J’avais oublié en route cette chanson-là… C’est malin ! Bon, c’est réparé. Excuses républicaines à ceux qui lisent et ont dû croire à un Alzheimer galopant ! bb


Les rivières souterraines
 
Paroles et musique Dominique Grange
 
Nous n’avons pas trouvé dans nos livres d’histoire                   Mapuches du Chili, peuples originaires
Au fil des quelques pages qui vous sont consacrées                  Christianisés de force, soumis ou massacrés
Trace des utopies auxquelles vous vouliez croire                     Exclus, discriminés, spoliés de leurs terres
Et qu’en vous insurgeant vous nous avez léguées                     Revendiquent leurs droits et sont emprisonnés
Paysans, artisans et ouvriers nomades                                    Pour mieux les isoler, on les dit terroristes
La faim n’arrête pas la cohorte des gueux                               Pour mieux les condamner, on les fait délinquants
L’armée de la misère montant aux barricades                         Mais depuis tout ce temps qu’ils demandent justice
Sans-culottes, rebelles, partageux, communeux !                     Rien ne les fera taire, ni eux ni leurs enfants
 
Mémoire des révoltes anciennes                                            Mémoire des révoltes anciennes…
Que l’oubli cherche à recouvrir
Les rivières souterraines                                                       Nous avons bien trouvé dans nos livres d’histoire
Portent nos combats à venir (bis)                                           Les récits de conquêtes et de guerres coloniales
                                                                                         Algérie ou Viêt-Nam, les prises de pouvoir
Mais dans le sang versé des révolutionnaires                            Par la terreur armée et le grand capital
L’idée de lendemains différents s’esquissait                             Mais il faut enseigner aux enfants des écoles
Et les canuts de Lyon, capitale ouvrière                                  La souffrance des peuples bâillonnés par la peur
Pour le droit au travail jusqu’au bout se battaient                     Qu’ils sachent que les vaincus reprennent la parole
Puis le social enfin, terreau des résistances,                            Et se lèveront toujours contre leurs oppresseurs
Mourir en combattant ou vivre en travaillant                           
Inspirant des écrits, entra dans les consciences                        Mémoire des révoltes anciennes
Opposant par la grève prolétaires et patrons                            Que l’oubli cherche à recouvrir
                                                                                         Les rivières souterraines
Mémoire des révoltes anciennes…                                          Portent nos combats à venir
                                                                                         Nos combats… à venir !
Depuis les premiers temps de l’Internationale                        
Prolétaires de tous les pays, unissez-vous                                (Paris, 2007)
Tant de combats menés pour la lutte finale                            
Mirent les hommes à terre mais l’idée est debout !                 
Et « los piqueteros », « los nadies », solidaires
Découvrant l’utopie de la fraternité
Nous ont montré la voie par-delà les frontières
Souvent au prix du sang ou de la liberté

 Mémoire des révoltes anciennes…

 

Hommage au film « La dignidad de los nadies » (Argentine, 2005), du réalisateur argentin Fernando Pino        Solanas, cette chanson est dédiée à tous les laissés-pour-compte, « los nadies », ces gens de rien qui partout et toujours ont résisté à la misère et à l’oppression sous toutes ses formes…


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
:) :) faute avouée , à demi pardonnée, amen !! :) :)
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents