Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


14 juillet

Publié le 13 Juillet 2011, 23:00pm

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

14 juillet…

leo-ferre.jpg


 

 Vous auriez imaginé qu’il lâcherait la rampe un jour de fête nationale, vous ? C’est de mauvais goût chez les anars de célébrer de quelque manière que ce soit le drapeau tricolore. Ceux-là ont plutôt fiché au cœur un pavillon noir. Mais n’empêche, il est parti un 14 juillet, il y a à peine 18 ans. Et depuis, chaque année, on a la souvenance qui dégouline. On a décidé ici de fêter ça. En douce, avec autre chose que ses mots, puisque ceux-là, justement, il n’est pas de jour où on ne les écoute pas. Ceux que Jonasz inventa pour lui sont de bon aloi. Alors allons-y, histoire de dire qu’on fera dans le pas commun. (bb) 

 

 

 

 

 

 Léo (Michel Jonasz)  

 

J'ai ton île Saint-Louis dans l'ciboulot
J'ai ta jolie môme et tes sanglots
Les chevaux de la mer au grand galop

Léo, l'indifférence c'est le fléau
Chacun son portable et allo
Enfermés dans nos bungalows

Léo, on regarde notre vie par un hublot
On est en bas et toi là-haut
Et elle nous manque ta voix, salaud
 

 

Léo, Léo, Léo, Léo

Ce temps que l'on perd à attendre le gros lot
La vie nous file entre les doigts comme de l'eau

Elle doit nous prendre pour des charlots 


Léo l’indifférence c’est le fléau
Chacun son portable et allo
Enfermés dans nos bungalows

 
Léo Léo Léo Léo
J’ai ton île Saint-Louis dans l’ciboulot
J’ai ta jolie môme tes sanglots
Les chevaux de la mer au grand galop
Léo Léo Léo Léo.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents