Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


19 avril 1882 : mort de Darwin

Publié par Brigitte Blang sur 18 Avril 2019, 23:11pm

Catégories : #un peu de ciné - de lecture - de culture

19 avril 1882 : mort de Darwin

Le 19 avril 1882 disparaît un des naturalistes les plus importants qui soient dans l’histoire de l’humanité et des sciences. Charles Darwin, puisque c’est de lui que nous parlons, avait tout simplement jeté les bases d’une théorie qui allait révolutionner toutes les certitudes déclinées depuis des siècles.

Le jeune Charles, né au début du XVIIIème siècle a peu d’appétit pour la rigueur de l’école de ce temps-là. Il est plus attiré par la nature, les promenades, l’observation des animaux, des minéraux aussi dont il remplit ses poches d’écolier buissonnier et par sa collection d’insectes ! Le voici apprenti médecin, pourtant. Mais là encore, il n’est pas convaincu par des méthodes qu’il trouve brutales, dans son université d’Édimbourg.

La rencontre d’un ancien esclave lui ouvre des horizons éblouissants. Les forêts d’Amérique tropicale, racontées comme s’il y était, quelle merveilleuse entrée en matière pour lui ! Et en 1831, lorsqu’il monte à bord du Beagle, au départ pour cartographier la côte américaine, il ne sait pas encore ce que ce voyage fondateur apportera au monde de son temps, et à celui du futur, qu’il donnera naissance à la théorie de la sélection naturelle.

Sans aborder directement les origines de l’homme, il affirme et démontre, que les espèces évoluent, en fonction de leur milieu et de leur adaptation à celui-ci. En bref, les faibles meurent et les forts se maintiennent et même progressent en se reproduisant plus que les autres. Mais là où il bouscule sévèrement les a priori c’est lorsqu’il avance que l’homme lui-même peut être intégré au processus.

Stupeur ! Comment ? L’homme et les animaux auraient donc des ancêtres communs ?! Pourtant, il a bien pris soin de ne jamais prononcer de mots qui fâcheraient. À peine évoque-t-il que « des lumières seront jetées un jour sur l'origine de l'homme et son histoire ».

Néanmoins, l’agitation est grande, surtout dans les rangs des églises. Celles-ci crient à l’hérésie. Et d’autant plus fort que à travers cette « folie », c’est l’ordre social, d’assise divine comme chacun sait, qui est remis en question. Mais ce trouble n’empêche nullement le succès et les ventes du livre s’envolent.

En réaction, le créationnisme gagne du terrain. Et régulièrement, aujourd’hui encore, aux USA, des professeurs sont traînés en justice pour avoir enseigné l’évolution. Pour avoir enseigné que depuis 4 milliards d’années, l’évolution a produit une espèce capable de savoir qu’elle est en vie… et à ce titre, de peser sur l’évolution de toutes les autres.

Brigitte Blang

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents