Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


anniversaire

Publié par Brigitte Blang sur 25 Octobre 2016, 22:00pm

Catégories : #histoires et histoire

anniversaire

Il aurait eu 100 ans aujourd’hui.

Et comme ici, on n’a pas pour habitude de cracher dans la soupe qu’on a contribué à mijoter, voilà une forme d’hommage, pour se souvenir que oui, François Mitterrand, c’était aussi cet homme-là.

Depuis, bien sûr, on a eu le discours de Dakar… Une autre facture, assurément !

 

« Salut aux humiliés, aux émigrés, aux exilés sur leur propre terre qui veulent vivre et rester libres !

Salut à celles et à ceux qu'on bâillonne, qu'on persécute, qu'on torture, qui veulent vivre et vivre libres !

Salut aux séquestrés, aux disparus et aux assassinés, qui voulaient seulement vivre et vivre libres !

Salut aux prêtres brutalisés, aux syndicalistes emprisonnés, aux chômeurs qui vendent leur sang pour survivre, aux Indiens pourchassés dans leur forêt, aux travailleurs sans droits, aux paysans sans terre, aux résistants sans armes, qui veulent vivre et vivre libres !

À tous, la France dit : courage, la liberté vaincra ! »

François Mitterrand

 

Extrait du Discours de Cancun le 20 octobre 1981

Commenter cet article

degorde 27/10/2016 15:19

Je ne suis pas un grincheux. On peut défendre ses convictions avec tous les arguments, tous sont recevables, sauf un : se réclamer d'une imposture. Cordialement

degorde 26/10/2016 13:26

Je me souviens de ce discours effetivement, une belle envolée lyrique mais vide en pratique. Du reste ça n'allait pas durer longtemps. Quelques mois après il avait une occasion de le mettre en pratique dans le conflit opposant l'Argentine et la Grande Bretagne qui utilisa la politique de la canonnière pour récupérer les îles Faulkland. Unilatéralement, sans consulter personne Mitterrand a pris le parti de la Grande Bretagne alors que le Quai d'Orsay lui avait fait passer un dossier démontrant la faiblesse des revendications britanniques sur ce groupe d'îles. Cet épisode n'est qu'un exemple; il y en a d'autres. Tiens, on pourrait citer son approbation de l'agression américaine sur l'île de la Grenade pour renverser le président légalement élu, Bishop, en 1983. Et son alignement sur les USA encore pour se joindre à la première guerre du Golfe. Etc...

brigitte 27/10/2016 08:54

Je croyais avoir précisé que les grincheux, hein...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents