Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le blog de brigitte blang

l'actualité politique vue par une militante du parti de gauche.


On ne les abattra pas !

Publié par Brigitte Blang sur 2 Décembre 2015, 11:11am

Catégories : #parti de gauche

On ne les abattra pas !

Les syndicalistes SNUPFEN occupent actuellement le Centre de formation de l’ONF en forêt de Haye, en Meurthe-et-Moselle.


Sans aucune concertation préalable, la direction de l’Office a décidé la mise en vente et la fermeture du Centre National de Formation forestière, qui accueille depuis 1970 pour leur formation initiale et continue les travailleurs du secteur forestier dans cette structure unique en France, idéalement située au cœur d’une forêt.


Où, et surtout comment, seront formés les 2500 stagiaires de l’ONF annoncés d’ici à 2020 ? Des formations « à distance » sont prévues, censées remplacer l’indispensable contact naturel avec l’outil de travail que constituent les arbres et le milieu forestier. On croit rêver ! Un projet en prise directe avec les objectifs de performance et de rentabilité imposés par le nouveau contrat de plan qui devrait être entériné au cours du Conseil d’administration du 3 décembre à Paris. Parler de rentabilité au sujet de la forêt est une véritable aberration, tant il est vrai qu’en ce domaine, seul le temps long est à considérer.


Au-delà des raisons fallacieuses invoquées, comme la supposée vétusté des locaux, c’est bel et bien vers une privatisation rampante et une exploitation totalement déraisonnable du patrimoine forestier public que s’achemine l’ONF.


À l’heure où la COP 21 focalise toutes les attentions et promet des solutions miraculeuses à tous les problèmes de nos sociétés humaines, le syndicat SNUPFEN dénonce à juste titre l’absence de la forêt des débats de cette conférence. Pourtant, qui peut encore nier l’importance multifonctionnelle de ce milieu dans toutes les sphères qui devraient intéresser les décideurs ? Qu’il s’agisse de filtrer l’eau, de retenir le carbone, ou de protéger les sols, la forêt est bien une des principales solutions à l’équilibre climatique de notre planète. Dénoncer la déforestation dans les pays où elle a lieu est certes juste mais cela ne doit pas masquer la volonté de financiarisation de la forêt partout comme pour tous les éléments de la nature.

Le Parti de Gauche, conscient des calculs marchands qui se jouent, se déclare totalement solidaire du juste combat des travailleurs en lutte, qui pourront toujours compter sur son soutien. Car au-delà de la pérennité du milieu forestier, c’est bien de l’avenir des hommes qui le font vivre qu’il est question ici.

Martine Billard, secrétaire nationale en charge des questions d’environnement

Philippe Juraver, secrétaire national chargé des luttes sociales.

Brigitte Blang, responsable de la commission écologie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents